Les effets délétères de l’alcool sur notre quotidien

Associé à la fête, au plaisir et à la convivialité, l’alcool est omniprésent dans notre quotidien. Pourtant, c’est un faux ami. Car ces effets néfastes sont loin d’être négligeables.

07/02/2024
3 minutes

Le bilan annuel de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) est là pour nous le rappeler : selon les derniers chiffres 2022, l'alcool reste l'une des principales causes d'accidents mortels sur la route. Tout comme pour notre santé pour laquelle l'alcool reste un facteur de risque majeur sur le long terme. À tel point que chaque année, des millions de personnes dans le monde participent au Dry January, un défi qui consiste à ne pas boire d'alcool pendant tout le mois de janvier.

Danger sur la route, effets sur notre santé, janvier nouveau mois de la sobriété… nous faisons pour vous le point sur les effets délétères de l'alcool sur notre quotidien.

Un bilan 2022 de la sécurité routière qui tire à nouveau la sonnette d'alarme

Les chiffres du bilan de l'accidentalité 2022 de l'ONISR sur l'alcool au volant demeurent alarmants. Ils révèlent qu'en France près d'un tiers des accidents mortels sur les routes restent dus à l'alcool. En 2022, 996 personnes ont ainsi perdu la vie suite à un accident de la route lié à l'alcool.

En dépit des nombreuses campagnes de sensibilisation, la consommation d'alcool au volant reste bien une cause majeure d'accidents mortels. Le bon moment pour nous rappeler que le risque d'être responsable d'un accident mortel sur la route est multiplié par 18 en moyenne en cas de conduite sous l'emprise de l'alcool.

Les dangers de l'alcool sur notre santé à long terme

En plus de ces dangers sur la route, l'alcool peut avoir des impacts considérables sur la santé. Lorsqu'il est consommé en quantité excessive ou de manière chronique, l'alcool peut entraîner une sérieuse détérioration de la santé à long terme.

Ces risques incluent des dommages au foie (comme la cirrhose ou les hépatites), des troubles cardiovasculaires, une augmentation du risque de plusieurs types de cancer et des effets négatifs sur le système nerveux central. En effet, l'alcool est considéré comme une substance psychoactive qui ralentit l'activité générale du cerveau et agit comme un dépresseur du système nerveux central (d'où le fonctionnement au ralenti de notre corps en cas de forte alcoolémie).

C'est pour cela qu'il est également associé à des problèmes de santé mentale, notamment la dépression et l'anxiété, et peut nuire à la qualité du sommeil et à l'équilibre hormonal global. L'alcool se positionne ainsi comme la deuxième cause de mortalité évitable en France, juste après le tabac. Pour preuve, en 2015, ce sont ainsi 41 080 décès qui ont été attribués à l'alcool, soit environ 7 % de leur nombre total.

En définitive, l'alcool fait porter un coût social très élevé à la société. D'après une étude publiée en juillet 2023 par l'Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT), ce coût a été évalué à 102 milliards d'euros en 2019. De quoi donner envie de lever le pied sur sa consommation, non ?

Le Dry January : vers une prise de conscience ?

Face à ces dangers, de plus en plus de personnes choisissent de participer au Dry January, un défi qui consiste à arrêter de boire de l'alcool pendant tout le mois de janvier. Ce challenge est devenu très populaire ces dernières années, car il permet de faire une pause dans sa consommation d'alcool et d'améliorer sa santé. Les participants constatent souvent à l'issue de ces quelques semaines de sobriété, des bienfaits sur leur sommeil, leur peau, leur humeur et leur énergie.

Pour réussir le Dry January, il est important de se fixer des objectifs clairs, de trouver des alternatives à l'alcool et de se motiver avec son conjoint, ses amis voire ses collègues. Vous pouvez par exemple remplacer l'alcool par des jus de fruits, des boissons sans alcool ou de l'eau tout simplement. Vous pouvez également prendre l'habitude de partager autrement vos moments conviviaux : en faisant de l'exercice physique entre amis ou sinon en lisant ou en pratiquant tout loisir qui vous permettra d'éviter de penser à l'alcool.

En somme, la prise de conscience collective autour des impacts de l'alcool sur la santé et la sécurité est cruciale. Chacun est invité à réfléchir à ses habitudes de consommation et à l'influence de l'alcool dans sa vie quotidienne. Le Dry January peut se présenter ainsi comme une opportunité de redécouvrir une vie sans alcool, redéfinissant la fête et la convivialité au travers de pratiques plus saines.

Finalement, les statistiques ne sont pas qu'un rappel des dangers, mais peuvent être un point de départ vers un changement positif, à la fois personnel et collectif. Pour nous rappeler qu'une consommation modérée d'alcool est la meilleure façon de prendre soin de soi et des autres sur la route.

Actualités et conseils

Découvrir tous nos articles

Salon de Genève 2024 : la nouvelle R5 E-Tech fait l’événement !

On ne va pas vous raconter d’histoire. Le Salon Automobile de Genève n’a plus rien à voir avec ceux qui vous avez connus depuis des décennies.

Actus et essais autos 27 février 2024

La fin de la vignette assurance ? Oui mais pas pour tous

Dès le 1er avril 2024, les obligations d'apposer la vignette d’assurance sur le pare-brise et de présenter l’attestation d’assurance prendront fin pour les véhicules ayant l'obligation d'être immatriculés.

Législation 26 février 2024

Le saviez-vous ? Le numéro d'urgence : 112

Le saviez-vous ? Le 112 est le numéro unique pour sauver des vies dans toute l’Union Européenne.

Conseils et astuces 23 février 2024