Actualités Dernières actualités
Sécurité routière
par

Surmonter les difficultés de l’hiver

Voici quelques informations et recommandations pour prendre la route dans les meilleures conditions possibles en saisons froides.

LES ACCESSOIRES INDISPENSABLES

Le premier accessoire indispensable à toujours posséder à portée de main est, bien sûr, la raclette qui permet d'enlever la couche de givre ou de neige sur le pare-brise ainsi que sur toutes les autres vitres. Il en existe même avec une moufle pour protéger la main. Mais pour éviter la désagréable et chronophage séance de grattage du matin, on peut recouvrir le pare-brise la nuit : dans ce cas attention au carton ou au papier journal qui peuvent rester collés avec le gel et préférez une bâche spéciale ou un drap. Enfin, retirez la neige qui est sur le toit pour éviter qu'elle ne soit projetée sur votre pare-brise au premier freinage.

Aujourd'hui la très grande majorité des serrures de voitures sont actionnées à distance avec une clé électronique, mais si vous possédez encore une serrure avec une clé classique, achetez une bombe antigivre ; un petit jet la débloquera quasi instantanément. Utilisez-la également si les poignées sont bloquées à cause du gel. Si vous prévoyez de circuler en montagne pour partir faire du ski par exemple, l'achat de chaînes, peut vous éviter de longues heures d'attentes dans les vallées en cas de fortes chutes de neige soudaines. Leur utilisation peut même devenir obligatoire après un épisode neigeux important lorsque la route n'a pas encore été déneigée. Leur détention ou le port de pneus hiver peuvent être obligatoires sur tout ou partie des massifs montagneux. En ce qui concerne “les chaussettes à neige” : leur pose est plus simple et elles peuvent dépanner en cas d'enneigement léger, mais elles deviennent inefficaces sur une pente supérieure à 5 %. Elles sont assez fragiles et s'usent rapidement.

Rajoutez une paire de gants chauds, une lampe torche, une corde de remorquage, des câbles de batterie, un kit d'ampoules de rechange et des chiffons et vous voilà parés à faire face à tout imprévu. Enfin pour les piétons et les deux-roues, les nuits étant plus longues que les jours, utilisez des dispositifs lumineux ou réfléchissants pour être bien vu par les autres usagers de la route. Mais, quoi qu'il en soit, le port du gilet de sécurité est obligatoire la nuit pour tout conducteur ou passager d'un cycle circulant hors agglomération, et le jour lorsque la visibilité est insuffisante.

PRÉPARER SON VÉHICULE

Notre voiture est comme nous, elle a besoin de plus de soin et d'attention lorsque les températures baissent. Premièrement, il est nécessaire de vérifier la pression de vos pneus, directement liée à la température ambiante. Plus la température est basse, plus la pression mesurée est faible. En hiver, il est nécessaire de rajouter 0,2 b (à froid) à la pression d'utilisation courante pour compenser l'effet "basse température" et vous permettre de rouler à la bonne pression.

Le liquide d'un lave-glace traditionnel étant composé en grande majorité d'eau il peut geler dans les tuyaux. De nombreuses marques d'équipement automobile proposent aujourd'hui des produits adaptés à la saison hivernale avec une composition qui contient davantage d'alcool, ce qui leur permet de ne pas geler même par grand froid. L'autre solution consiste à acheter de l'antigel qu'il faudra simplement ajouter directement dans le réservoir du lave-glace.

UNE BATTERIE FAIBLE = UNE PANNE GARANTIE !

Une batterie fonctionne avec procédé chimique. Celui-ci est ralenti par une température faible. Pour démarrer sans problème, le moteur d'une voiture a besoin en général d'une batterie chargée à plus de 75%. Une batterie ne pourra se recharger correctement que si le véhicule a circulé sur une distance suffisamment longue (minimum 25 km) sans trop devoir s'arrêter.

En effet, des petits déplacements de quelques kilomètres sont insuffisants pour qu'elle retrouve un niveau de charge correct.

Astuces : si le système d'allumage des phares de votre véhicule n'est pas automatique, allumez vos phares pendant quelques secondes avant d'actionner le démarreur afin de réveiller la batterie “dormante” et éteignez-les ensuite juste après le démarrage. Ne forcez pas votre moteur à démarrer du premier coup en insistant longuement, mieux vaut faire quelques brefs essais de démarrages successifs.

Et si votre voiture refuse malgré tout de se mettre en route, attention à l'utilisation des câbles de démarrage. Les composantes électroniques des moteurs de véhicules récents sont assez sensibles et risquent d'être endommagées si l'opération ne se fait pas correctement ou si elle est effectuée avec un matériel inadéquat.

UNE CONDUITE SOUPLE

Pour ne pas finir dans la rubrique “faits d'hiver” de votre journal local avec la photo de votre voiture accidentée dans le fossé à cause d'un dérapage incontrôlé sur une route que vous connaissez pourtant par cœur pour l'emprunter tous les jours, voici quelques conseils de conduite. Tout d'abord, avant de vous mettre au volant, ôtez la neige ou la boue de vos semelles de chaussures pour éviter tout risque de glissement sur les pédales. Votre conduite doit être douce avec beaucoup d'anticipation pour ne pas avoir à freiner fortement, à accélérer franchement ou à donner des coups de volant brusques. Ceci implique de toujours maintenir une distance de sécurité importante avec le véhicule qui vous précède et, plus que dans toute autre circonstance, de rouler à une juste vitesse pour être capable de garder la maîtrise de votre véhicule. Attention aux conditions d'adhérence changeantes sur certaines portions de routes comme les ponts, les sous-bois ou toutes zones humides à l'ombre.

Par temps de brouillard ou de neige, allumez vos feux rouges de brouillard à l'avant et à l'arrière. En cas de fortes pluies, allumez seulement vos feux de brouillard à l'avant. Privilégiez toujours les grandes routes et les autoroutes lorsque c'est possible parce que ce sont, en général, les premières à être déneigées. Souvenez-vous que le dépassement des engins de service hivernal en action est interdit lorsque, sur la chaussée, une voie de circulation au moins est couverte de neige ou de verglas.

Et si malgré ces conseils votre voiture part malgré tout en dérapage, ayez le bon réflexe de regarder droit devant et de tourner calmement le volant dans le sens où vous souhaitez aller.

Pour aller plus loin :

© CandyBox Images - Adobestock
Contenu sponsorisé