Actualités Dernières actualités
La vie de l'ACA
par

Véhicules électriques : attention à ne pas perdre la prise

Tribune de Christian Scholly - Directeur Général d'Automobile Club Association

scholly monochrome bleu aca V2
© Christian Kempf

Dans le cadre de l'Observatoire Européen de la Mobilité, un sondage mené par l'Automobile Club et 7 de ses voisins européens, vient de confirmer que la dépendance des citoyens à l'égard des moyens personnels de mobilité a augmenté entre 2019 et 2020 : 74 % des personnes interrogées déclarent utiliser une voiture comme moyen de transport quotidien en 2020 contre 69 % en 2019. À côté d'un essor remarquable du vélo, c'est la voiture privée particulière qui reste le moyen de transport préféré des Européens pour les trajets quotidiens mais également pour partir en vacances. La crise sanitaire a eu un impact indéniable sur la mobilité (étude à retrouver ici).

Dans le même temps, nos concitoyens semblent avoir cette fois-ci bien engagé le virage vers la voiture électrique, ou vers l'hybride rechargeable. En Europe, la part de marché de l'électrique a doublé en 2019, puis a une nouvelle fois été multipliée par deux en 2020. À la fin de l'année dernière, sa part de marché était de 50 % en Norvège, 20 % en Allemagne, 16 % en Angleterre, 15 % en France. Pas moins d'une quarantaine de modèles électriques ou hybrides devraient arriver sur le marché en 2021.

Ce tournant en faveur de l'électrique est un réel évènement industriel mondial, et des évolutions techniques importantes sont en cours en matière de batteries, qui augmenteront l'autonomie.

Pour autant, il faut veiller rapidement à trouver, partout, sur tous les axes, les prises de courant indispensables. Les consommateurs ont besoin d'être pleinement rassurés quant aux possibilités de la recharge de ces véhicules, pour tous leurs déplacements.

Or, sur la question des bornes de recharge, c'est manifestement compliqué. Alors que le pays comptait, mi 2020, environ 30 000 points de charge ouverts au public, l'objectif était de 100 000 points de charge à fin 2021. En clair, arriver à installer 70 000 points de charge publics supplémentaires en 18 mois, là où il a fallu 10 ans pour en installer 30 000… Certes, les initiatives publiques et privées (et notamment celles des concessionnaires autoroutiers) sont nombreuses, mais c'est encore lent et les constructeurs automobiles s'inquiètent de ce décalage. Leurs voitures électriques arrivent désormais en masse, alors que l'infrastructure ne suit pas encore au même rythme.

Le plan de relance automobile prévoit un budget de 100 millions d'euros afin de financer l'installation de plus de 40 000 nouveaux points de recharge d'ici 2023 (et le Ministre Délégué aux Transports promet d'équiper 440 aires de service sur autoroutes et voies rapides d'ici fin 2022). La moitié de ces bornes devrait disposer d'une puissance minimale de 150 kW, donc adaptées à une charge « ultrarapide ».

Espérons que ce déploiement soit aussi « ultrarapide ». À défaut, le boom vers la voiture électrique pourrait aller droit vers un court-circuit !

Merci pour votre fidélité et bonne route !

Illustration : Pierre Klein

GALERIE

Contenu sponsorisé
Automobile Club Association devient Mobilité Club France
en savoir plus
masquer