Actualités Dernières actualités
La vie de l'ACA
par

EuroTest : Chantiers de voirie : mieux qu’on ne le pense !

Les résultats du programme Eurotest concernant les chantiers de voirie urbaine sont meilleurs que ce que l’on pourrait penser.

Les automobilistes pensent souvent que les travaux en ville sont sources d’encombrements et d’embouteillages, mais ils se trompent ! C’est le résultat surprenant du test des chantiers mené par 16 Automobile Clubs, sous l’égide de la FIA, dans 12 villes de 10 pays d’Europe.

La méthodologie du test

57 zones de travaux ont été choisies en Espagne (Barcelone et Madrid), en Allemagne (Berlin et Munich), aux Pays-Bas (Amsterdam), en Belgique (Bruxelles), en Slovénie (Ljubljana), au Luxembourg (Luxembourg), en Italie (Rome), en Autriche (Vienne), en Suisse (Zurich) et en France (Paris). Ces chantiers ont pour caractéristiques de se trouver au centre-ville, sur des routes très fréquentées et de s’étendre sur plus d’un mois.

L’Institut pour la Planification des Transports de l’Université de Technologie de Dresde s’est chargé de cette enquête, qui s’est déroulée du 12 avril au 21 mai 2010. Les experts ont étudié les zones de travaux entre du lundi au vendredi, de jour et de nuit, en voiture et à pied. Chaque chantier a ensuite été noté selon les 4 critères suivants : Signalisation /Marquage au sol (15%), Déviation du trafic (25%), Flux de circulation (35%) et Information (25%). Au regard des points obtenus, chaque zone de travaux a reçu un classement allant de « très bon » à « très insuffisant ». 

Résultats globaux

Sur plus de la moitié des sites inspectés, le flux de circulation n’était quasiment pas affecté par les travaux et l’information donnée aux automobilistes était généralement suffisante. Seule l’annonce de la durée du chantier et de la longueur de la zone de travaux était souvent absente. Cependant la gestion du trafic n’était pas toujours très bonne et les voies souvent trop étroites ou dangereuses pour les automobilistes, les cyclistes ou les piétons. Dans la catégorie « Panneaux de signalisation/Marquage au sol », plus de la moitié des chantiers testés ont reçu le classement « insuffisant » ou « très insuffisant ». Des panneaux importants manquaient souvent (tels que des panneaux indiquant une réduction du nombre de voies) et les avertissements venaient souvent trop tardivement.

Les 2 meilleures notes ont été attribuées à des chantiers de voirie se trouvant en Belgique et à Ronda del Guinardo en Espagne. Le premier du classement, situé à Bruxelles, sur le Boulevard de la Grande Ceinture, était parfait sur tous les points. Les inspecteurs ont été impressionnés par la très bonne gestion du trafic suite au rétrécissement de la chaussée: une flèche clignotante, une glissière de sécurité, un espace stationnement pour le transport public et des feux de signalisation routière pour les véhicules de chantier qui entrent et sortent de la zone de travaux.

La dernière place de ce classement revient à un chantier situé à Madrid dans la rue Juan Bravo : des embouteillages quotidiens, des panneaux et marquages au sol laissant à désirer sur des routes très étroites et en mauvais état. Réduire et rétrécir les voies en même temps était une très mauvaise idée qui a généré une vraie anarchie, de même que placer des feux de circulation temporaires pile au milieu d’un virage à droite. 

EuroTest 2010 : 57 chantiers de voirie urbaine dans 12 pays européens

Résultats français

A Paris, 3 chantiers de voirie ont été testés : Place du Trocadéro et du 11 Novembre, Place Arnault Tzanck et Boulevard de Clichy, avec pour résultat un bilan assez mitigé : tous les 3 ont été classés « acceptables ». Comme points forts, les inspecteurs ont noté une bonne sécurisation du site de travaux, un flux de circulation relativement fluide, un éclairage efficace la nuit, des passages piétons bien protégés, une bonne information sur les travaux (raisons, durée du chantier, etc) sur Internet, ou par sms.
En revanche quelques points plus négatifs ont été soulevés, comme une absence de marquages au sol, des panneaux qui sont uniquement en français et sans pictogrammes et qui parois sont insuffisants (panneaux signalant un rétrécissement du nombre de voies ou panneaux indiquant la longueur et la fin de la zone de chantier) et certains aménagements qui peuvent parfois être risqués pour les piétons.

Paris : Place Arnault Tzanck

Classement EuroTest : Acceptable

Lieu : entre la rue Pierre Rebière et le Boulevard Bessières
Inspection de jour : le 5 mai 2010 à partir de 7h
Inspection de nuit : le 5 mai 2010 à partir de 21h

Points positifs

  • En direction de la rue Rebière, le flux de circulation est fluide dans la zone de travaux ;
  • Les travaux routiers sont très bien signalés, et les panneaux sont également bien visibles la nuit ;
  • De larges voies de circulation ;
  • Le site de travaux est bien sécurisé ;
  • La zone de travaux est entièrement éclairée la nuit ;
  • Les passages piétons sont séparés de manière sécuritaire de la zone de travaux ;
  • Des informations sur les travaux ont été données à l’avance sur Internet et dans un bulletin d’informations, et sont également disponibles par sms ; elles sont régulièrement mises à jour sur Internet. Des panneaux indiquent la raison ainsi que la durée du chantier.

Points négatifs

  • Des embouteillages ponctuels dans la zone de travaux ;
  • En direction de l’Avenue de Clichy, les panneaux sont en uniquement en français, et sans pictogrammes
  • La route est sale par endroits ;
  • Pas de panneaux indiquant le rétrécissement de la chaussée ;
  • Certaines voies sont fermées, au niveau des intersections ;
  • Dans certaines zones, pas de panneaux de restriction de la circulation supplémentaires après les intersections 
  • Les sections pour piétons sont étroites ;
  • Les entrées et sorties de véhicules de travaux sont très confuses ;
  • Aucun panneau n’indique la longueur de la zone de travaux.

Paris : Boulevard de Clichy

Classement EuroTest : Acceptable

Lieu : entre la rue Forest et l’Avenue de Clichy

Inspection de jour : le 6 mai 2010 à partir de 7h30

A Paris, 3 chantiers de voirie ont été testés : Place du Trocadéro et du 11 Novembre, Place Arnault Tzanck et Boulevard de Clichy, avec pour résultat un bilan assez mitigé : tous les 3 ont été classés « acceptables ». Comme points forts, les inspecteurs ont noté une bonne sécurisation du site de travaux, un flux de circulation relativement fluide, un éclairage efficace la nuit, des passages piétons bien protégés, une bonne information sur les travaux (raisons, durée du chantier, etc) sur Internet, ou par sms.
En revanche quelques points plus négatifs ont été soulevés, comme une absence de marquages au sol, des panneaux qui sont uniquement en français et sans pictogrammes et qui parois sont insuffisants (panneaux signalant un rétrécissement du nombre de voies ou panneaux indiquant la longueur et la fin de la zone de chantier) et certains aménagements qui peuvent parfois être risqués pour les piétons.

Inspection de nuit : le 5 mai 2010 à partir de 22h15

Points positifs

Des embouteillages ponctuels dans la zone de travaux ;
En direction de l’Avenue de Clichy, les panneaux sont en uniquement en français, et sans pictogrammes
La route est sale par endroits ;
Pas de panneaux indiquant le rétrécissement de la chaussée ;
Certaines voies sont fermées, au niveau des intersections ;
Dans certaines zones, pas de panneaux de restriction de la circulation supplémentaires après les intersections ;
Les sections pour piétons sont étroites ;
Les entrées et sorties de véhicules de travaux sont très confuses ;
Aucun panneau n’indique la longueur de la zone de travaux.

Paris : Place Trocadéro et du 11 Novembre

Classement EuroTest : Acceptable

Lieu : entre l’Avenue Georges Mandel et l’Avenue Paul Doumer
Inspection de jour : le 7 mai 2010 à partir de 7h
Inspection de nuit : le 5 mai 2010 à partir de 23h30

Points positifs 

  • Le flux de circulation est fluide dans la zone de travaux ;
  • Des panneaux clairs, visibles la nuit ;
  • Les voies de circulation sont très larges ;
  • Le site de travaux est bien sécurisé ;
  • La zone de travaux est entièrement éclairée la nuit ;
  • Les intersections sont également bien visibles la nuit ;
  • Les passages piétons sont suffisamment larges, en bon état et séparés de manière sécuritaire de la zone de travaux ;
  • Des informations sur les travaux ont été données à l’avance sur Internet et dans un bulletin d’informations, et sont également disponibles par sms ; elles sont régulièrement mises à jour sur Internet. Des panneaux indiquent la raison du chantier de voirie.

Points négatifs

  • Les panneaux indiquant la zone de travaux sont placés trop tardivement et les panneaux indiquant le mauvais état de la route sont uniquement en français et sans pictogrammes ;
  • Il n’y a quasiment pas de marquage au sol ;
  • Pas de panneaux pour signaler la réduction du nombre de voies de circulation ;
  • Certaines voies sont fermées, au niveau des intersections ;
  • Pas de panneaux de restriction de la circulation supplémentaires après les intersections ;
  • Le passage piéton est situé directement après le rétrécissement de la chaussée ; il est très difficile pour les automobilistes de voir les piétons qui attendent pour traverser, à cause des panneaux d’avertissement ;
  • Pas de panneaux indiquant la fin des restrictions de circulation à la fin de la zone de travaux ;
  • Les entrées et sorties de véhicules de travaux sont très confuses ;
  • Aucun panneau n’indique la durée ni la longueur du chantier. 

Recommandations aux autorités : ce qui rend les chantiers de voirie urbaine plus sûrs

- Avant le début du chantier, installer des panneaux indiquant aux automobilistes les raisons des travaux, les dates de commencement et de fin, et les éventuels retards;

- Informer les automobilistes des réductions et rétrécissements de voies suffisamment en amont et dans des endroits visibles;

- Supprimer tous les marquages au sol d’origine, au moins dans les endroits dangereux comme les les chaussées rétrécies ;

- Indiquer clairement les déviations de voies avec des cônes de chantier, des panneaux d’avertissement ou des marquages au sol, surtout quand l’itinéraire change pendant la phase de travaux;

- Eviter les virages trop étroits dans les voies déviées ;

- Utiliser des clôtures ou barrières de chantier pour séparer la zone de travaux du trafic, ainsi que des pistes cyclables et passages piétons;

- Assurer la sécurité la nuit en utilisant un éclairage adéquat ainsi que des panneaux réfléchissants, des marquages au sol et des cônes de chantier;

- Marquer clairement à l’aide de poteaux indicateurs les déviations des passages piétons et pistes cyclables. Mettre en place un franchissement sécurisé lorsque les piétons ou les cyclistes sont détournés vers l’autre côté de la route ou l’îlot central;

- Délocaliser les arrêts de transports en commun le plus près possible des arrêts d’origine et les signaliser clairement;

- Les points d’entrées et de sorties des véhicules de chantier doivent être conçus de façon sécuritaire et clairement structuré ; ils doivent être signalisés et gérés par des feux de circulation ou du personnel;

- Vérifier régulièrement l’état des panneaux signalant les travaux et les des installations de sécurité;

- Mettre en place des procédures pour sécuriser les chantiers de voirie. 

Conseils aux automobilistes et piétons qui traversent une zone de chantier

Aux automobilistes :

- Soyez attentifs aux informations sur les déviations de trafic, afin d’éviter les retards causés par les travaux;

- Soyez particulièrement attentifs afin de voir rapidement les panneaux, balises d’avertissement et déviations;

- Gardez une bonne distance de sécurité avec le véhicule qui vous précède, car dans le cas où il n’y a qu’une seule voie de circulation, il n’y a aucune marge de manœuvre pour l’éviter s’il vient à freiner brusquement. Rappelez-vous que les collisions par l’arrière sont les types d’accident les plus fréquents dans les zones de chantier;

- Préparez-vous à des changements de voies, des réductions du nombre de voie ou des changements de directions, parce qu’une zone de chantier peut sembler complètement différente la nuit;

- Préparez-vous à des situations inattendues, surtout lorsque la chaussée est rétrécie, car les voies peuvent être très étroites. Les points d’entrée et de sortie des véhicules de chantier sont souvent visibles à la dernière minute ; - Lorsque les voies sont réduites, adoptez le « principe de la fermeture-éclair » : restez dans la voie jusqu’à ce qu’elle rétrécisse, regardez votre rétroviseur, mettez votre clignotant et insérez-vous dans le trafic comme une fermeture éclair. Le véhicule dans l’autre voie doit normalement vous céder le passage;

- Rappelez-vous que les camions ou caravanes ont besoin de plus d’espace sur les chaussées rétrécies;

- Prenez garde aux piétons et cyclistes qui pourraient surgir ou traverser soudainement la route, aussi sur des sections de route qui ne sont pas faciles à voir.

Aux piétons et cyclistes :

- Lorsque les passages piétons et pistes cyclables sont fermés, utilisez les passages et pistes temporaires même s’ils sont plus éloignés - Attendez-vous à trouver des obstacles sur votre chemin tels que des machines et matériaux de construction

- Soyez attentifs aux déplacements des passages piétons et pistes cyclables, pour éviter de vous retrouver dans une fosse de construction

- Rappelez-vous que les arrêts de bus temporaires sont limités en place et peuvent être difficiles à voir pour les automobilistes 

eurotests partenaires

Contenu sponsorisé