Actualités Dernières actualités
La vie de l'ACA
par

Assises de la Mobilité : avec la voiture aussi ?

Billet d'humeur de Christian Scholly au sujet des Assises de la Mobilité

VISUEL CS WEB
Christian Scholly, Directeur de l'Automobile Club Association / © Christian Kempf

Le 19 septembre dernier, le Premier ministre a officiellement ouvert les "Assises de la Mobilité", dont les travaux doivent se poursuivre tout au long du dernier trimestre de 2017, afin d'aboutir, au début de 2018, à un "projet de loi d'orientation des mobilités". Ce processus de concertation prévoit des ateliers territoriaux dans une quinzaine de lieux (sous forme de réunions publiques), des ateliers thématiques, des ateliers de l'innovation, le tout complété par une consultation en ligne ouverte à tous. Ces Assises ont pour objectif affiché de "réinventer la mobilité"... ce qui ne sera pas une mince affaire !

La majorité des politiques publiques des 30 dernières années en matière de déplacements vise systématiquement à écarter l'automobile alors que, contre vents et marées, plus de 80 % des déplacements des français se font en voiture et qu'elle demeure l'instrument essentiel de la vie économique et sociale, de l'accès à l'emploi (les problèmes de mobilité peuvent concerner jusqu'à 20 % des adultes en âge de travailler, soit entre 6 et 8 millions de personnes) et du maintien du lien social dans les familles souvent dispersées dans différentes régions.

Le ministère des Transports indique d'ailleurs clairement que "d'ici 2050 l'usage de la route reste dominant pour le transport de voyageurs à longue distance et pour le fret". Côté courtes distances (moins de 100 km), la demande de déplacements progresserait de 29 % d'ici 2050. Il ne reste donc plus qu'à espérer que ces Assises de la Mobilité écarteront tout esprit dogmatique et prendront en compte de manière pragmatique l'apport essentiel de l'automobile dans notre société.

Les travaux de ces assises s'articuleront autour de 6 thématiques : des mobilités plus propres, des mobilités plus connectées ; des mobilités plus solidaires (réduire les fractures sociales et territoriales) ; des mobilités plus intermodales (mieux articuler toutes les offres de transport) ; des mobilités plus sûres (réduire les accidents) ; des mobilités plus soutenables. Le Club ne peut que s'inscrire dans ces grandes orientations, et il apporte évidemment sa contribution. Par son site internet objectifmobilitepourtous.fr, le Club fait part de ses préoccupations et de ses propositions concrètes sur tous ces enjeux majeurs pour demain. Vos réflexions, vos remarques, vos contributions sont bien sûr les bienvenues pour améliorer encore nos avis et nos recommandations.

Bonne route à tous !

Illustration : Pierre Klein