Actualités Dernières actualités
Actualités et essais auto
par

Salon de Francfort : la chute…

Si les constructeurs allemands n’existaient pas, ce salon automobile, pourtant le plus grand du monde, n’aurait plus aucune raison d’être tant la baisse de participants est évidente. Voici un aperçu des nouveautés qui y ont été présentées. L’électrification va bon train !

LAND ROVER DEFENDER

Il est attendu au tournant. Alors que depuis quelques années, Land Rover enchaîne avec brio les séries spéciales sur le célèbre Defender qui devait prendre sa retraite, voici enfin la nouvelle génération de Defender. Et pour tout vous dire, c'est sans doute l'une des surprises de ce salon. Pas parce qu'il est électrique, non, juste parce que visuellement, il fait autant d'effet que lorsque BMW a présenté la Mini.

Un look néo-rétro qui fonctionne à merveille. Deux tailles sont disponibles, une pour célibataire endurci (mais généreux car 6 places sur 2 rangées de sièges) et une pour la famille. Avec son, habitacle complètement high-tech, il peut faire chavirer un passionné un brin “connecté” tout de même. En fait, si les designers ont opté pour le style cubique et rustique revisité du Def' classique, le constructeur a mis le paquet sur les solutions techniques permettant de faciliter son évolution en tout-terrain et surtout de conserver son statut de référence en la matière. Sous le capot, on retrouve des moteurs essence et diesel 4 cylindres empruntés au nouvel Evoque. Notez qu'une version hybride rechargeable est prévue par la suite. Côté tarifs, comptez 44 900 euros pour Defender 90 (3 portes/6 places) et 55 900 euros pour le Defender 110 (5 portes).

LAMBORGHINI SIAN

Lamborghini se devait de proposer une voiture hybride comme son concurrent Ferrari. Pour être tout à fait clair, la Sian présentée à Francfort l'est, mais disons, à dose relativement homéopathique.

Pour preuve, son bloc V12 de 785 ch se voit accouplé à un moteur électrique de… 34 ch. Autant dire que l'importance du moteur si petit devant une puissance globale de 819 ch est toute relative et n'a pas vraiment de quoi faire des miracles en matière de consommation. Le constructeur annonce toutefois un 0 à 100 km/h abattu en 2,8 secondes pour une vitesse de pointe située à 350 km/h. Derrière son dessin très impressionnant, la Sian devient donc la Lamborghini la plus puissante de l'histoire, mais certainement pas la plus sobre… Les 63 exemplaires qui seront produits étaient déjà tous vendus avant l'ouverture du Salon de Francfort.

HONDA E

Chez Honda, la “e”, petite citadine 100 % électrique était présentée dans sa version définitive. Le constructeur a surtout dévoilé des tarifs malheureusement trop salés… Deux versions sont proposées : 35 060 euros pour l'entrée de gamme de 136 ch ou 38 060 euros pour la version à 154 ch. Même en déduisant les 6 000 euros de bonus, cette Honda reste plus chère qu'une Mini SE (électrique également) ou qu'une Peugeot e-208. On peut aimer le style néo-rétro de cette citadine, son intérieur high-tech et ses rétroviseurs/caméras, mais il faut reconnaître qu'avec un tel tarif, les équipes marketing de Honda vont avoir du fil à retordre.

VISUEL AUT057919 WEB

VOLKSWAGEN ID.3

C'est la première fois que Volkswagen lance une compacte 100 % électrique de série : ID.3 (ID étant la déclinaison 100 % électrique du constructeur). Visuellement, l'ID.3 serait presque comparable à une Golf Sportsvan. Mais le coup de crayon est beaucoup plus lissé et le look final s'apparente plus à une BMW i3 en moins… sexy. Toutefois, cette ID.3 embarque une multitude de petites trouvailles à son bord comme les écrans et panneaux tactiles, offre plus d'habitabilité qu'une Golf Sportsvan mais un coffre de Golf (380 litres), peut afficher 150 ou 204 ch de puissance et, en fonction de la capacité de la batterie, peut rouler durant 330, 420 ou 550 km. Là où le constructeur peut vraiment se distinguer avec l'ID.3, c'est avec son tarif. On parle de moins de 30 000 euros pour l'entrée en gamme (330 km d'autonomie). Autant dire que c'est très agressif.

VISUEL AUT057917 WEB

MINI COOPER SE

On l'attendait aussi depuis de nombreuses années, mais la voici enfin en grande série. La Mini SE utilise la même base que la BMW i3, c'est-à-dire le moteur électrique de 184 ch. Toutefois, elle accélère moins vite que l'i3 car notre Mini SE est tout simplement plus lourde (l'i3 étant majoritairement en carbone). Toujours est-il qu'une urbaine capable d'afficher 100 km/h en 7,3 secondes, c'est largement suffisant. Côté autonomie, la Mini SE annonce jusqu'à 270 km. Alors que le volume du coffre reste inchangé (211 litres), son tarif est annoncé à 32 900 euros (soit 26 900 euros prime déduite). Le constructeur propose également une LOA sur 36 mois à 360 euros par mois.

MERCEDES GLB

Nous nous attendions à voir débarquer la nouvelle génération de Mercedes GLA, mais la firme de Stuttgart nous dévoile plutôt une “vraie” nouveauté : le GLB. Étant donné que le futur GLA ressemblera à une Classe A surélevée, Mercedes souhaitait proposer une variante plus vaste de son petit SUV. Le GLB est donc un tout nouveau véhicule (après les Classe A, B, CLA, CLA Shooting Brake et bientôt GLA) élaboré sur la plate-forme “compacte” de Mercedes. Pour le situer, il mesure 4.63 mètres, soit 21 cm de plus que la GLA et… seulement 4 cm de moins qu'un GLC. Pourtant, derrière son look plutôt avenant, le GLB promet de pouvoir embarquer jusqu'à 7 personnes à son bord. Le coffre en configuration 5 places offre tout de même 560 litres de contenance. Plus à l'avant, le GLB dispose d'une planche de bord inédite. On retrouve le double écran LCD mais avec un tableau de bord plus vertical doté de matériaux, semble-t-il, assez valorisants. Sous le capot, il faut s'attendre à deux moteurs turbo essence : 1,4 litre de 163 ch et 2,0 litres de 224 ch. En diesel, on retrouve le 2,0 litres turbo décliné à 150 et 190 ch.

PORSCHE TAYCAN

Porsche lance sa toute première berline électrique. Nommée Taycan, elle se présente sous la forme d'un long coupé 4 portes au dessin très allongé : près de 5 mètres. Derrière cette très belle robe, un habitacle très high-tech, sportif et bien entendu luxueux où 4 personnes trouveront leur place. La Porsche Taycan sera disponible en deux versions : Turbo et Turbo S. Des appellations “Turbo” qui peuvent faire sourire car aucun turbo concerne un moteur thermique ici mais Deux moteurs électriques qui ont été implantés sur les roues avant et arrière (toutes les Taycan ont 4 roues motrices). Sous le plancher, assurant également la rigidité de l'ensemble, 650 kg de batteries permettent d'assurer entre 381 et 450 km d'autonomie. Côté puissance, la Taycan Turbo délivre jusqu'à 680 ch et la Taycan Turbo S affiche jusqu'à 761 ch pour un couple de 1 050 Nm. Enfin, malgré l'utilisation de carbone, la voiture affiche tout de même 2,3 tonnes sur la balance. De quoi afficher 100 km/h en 2,8 secondes. Alors pour être tout à fait terre à terre, cette Porsche offre l'autonomie d'une Zoé, une longueur et un poids de Range Rover pour une contenance de coffre de Clio 5… tout ça pour démontrer à Elon Musk, patron de Tesla, qu'elle va plus vite qu'une Model S sur la boucle nord du Nürbürgring. À plus de 155 000 euros, même avec un habitacle qui a de quoi envoyer aux oubliettes le moindre vaisseau spatial de la saga Star Wars, ça fait quand même un peu cher la bonne conscience.

Contenu sponsorisé