Actualités Dernières actualités
La vie de l'ACA
par

Sécurité routière : pas mal mais il y a encore du boulot !

Tribune de Christian Scholly - Directeur Général d'Automobile Club Association

scholly monochrome bleu aca V2
© Christian Kempf

Les chiffres de la sécurité routière, annoncés il y a quelques semaines, font état de 3 239 tués sur les routes de France métropolitaine en 2019. Il s'agit du meilleur résultat obtenu à ce jour par notre pays. En comparant ces résultats à ceux des décennies précédentes et compte tenu d'une circulation qui a plus que doublé, il faut saluer ces avancées même si chaque victime (presque 9 personnes tuées par jour...) représente un épouvantable drame humain et reste encore et toujours totalement inadmissible.

Tout le monde a apporté sa pierre à cette amélioration : les constructeurs automobiles qui ont considérablement amélioré leurs produits (poussés en cela par les crash-tests EuroNCAP initiés par les clubs européens), les gestionnaires d'infrastructures (même si les questions d'entretien du réseau non concédé sont criantes), les autorités de l'État en charge de la sécurité routière... et aussi les conducteurs qui - quoi qu'on en dise et même si cela ne se fait que très progressivement - modifient globalement leur comportement, par exemple sur les très grands excès de vitesse ou l'alcool.

Pour autant, il ne faut pas baisser la garde : en 2014, l'objectif affiché des pouvoirs publics était d'arriver sous les 2 000 tués en 2020, et cet objectif ne sera pas atteint.

Au niveau européen, on dénombre plus de 25 000 tués par an et là, également, il sera difficile d'atteindre l'objectif européen de réduire de 50 % le nombre de décès sur les routes entre 2010 et 2020, puisqu'entre 2010 et 2018, la mortalité routière n'a diminué que de 21 %.

Au niveau mondial, il s'agit d'un véritable fléau puisque 1,35 million de personnes perdent la vie chaque année (3 500 personnes par jour !), les accidents de la route étant devenus la première cause de décès chez les enfants et les jeunes adultes de 5 à 29 ans.

Les 19 et 20 février 2020 s'est tenue à Stockholm la 3e conférence ministérielle globale sur la sécurité routière, afin de tirer le bilan de la décennie 2011/2020 et de jeter les bases des actions à mener d'ici 2030 et au-delà. Entouré d'une délégation des Clubs, Jean Todt, Président de la FIA et Envoyé Spécial du Secrétaire Général de l'ONU pour la Sécurité Routière, a formulé des propositions en matière d'infrastructures, d'exigences minimales de sécurité pour les véhicules et a appelé à des évolutions en matière de réglementation, car moins de 7 % de la population mondiale est protégée par des législations adaptées quant à la vitesse, l'alcool au volant, le port du casque à moto, l'utilisation de la ceinture de sécurité et des dispositifs de retenue pour enfants.

Bonne route !

Illustration : Pierre Klein
Contenu sponsorisé