Actualités Dernières actualités
La vie de l'ACA
par

Pas de frein à l’entretien

En 2021, 4 millions de véhicules ont dû passer une contre-visite suite à un contrôle technique. Et vous, entretenez-vous régulièrement votre véhicule ? Décryptage de vos réponses.

entretien sondage

En 2021, 4 millions de véhicules ont dû passer une contre-visite suite à un contrôle technique surtout pour des défauts de pneus, de feux, de pollution et de freins. Et vous, entretenez-vous régulièrement votre véhicule ? Décryptage de vos réponses.

  • 92,6 % des personnes sondées disent entretenir régulièrement leur voiture.
  • 3,6 % se soucient de l'entretien de leur véhicule uniquement à des moments bien particuliers: avant un grand trajet (1,8 %), avant de passer au contrôle technique (1,8 %).
  • Et enfin 2,5 % font totalement l'impasse sur un entretien régulier de leur voiture.
  • 1,1 % ne se prononcent pas.

Rappelons qu'entretenir sa voiture est un acte de sécurité routière. L'état du véhicule ou plus précisément le mauvais état peut être un facteur générateur et ou aggravant d'un accident. Selon l'ONISR, en 2020, 1 305 accidents corporels dans lesquels un véhicule présentait une défaillance technique visible (pneumatiques, éclairage, défectuosité mécanique, etc.) ont été déplorés en France. Dans ces accidents, 121 personnes ont été tuées et 1 732 blessées. Sur l'ensemble des chiffres de l'accidentalité 2020, cela représente 2,9 % des accidents, 4,8 % de tués et 3,1 % des blessés.

La sensibilisation des automobilistes est donc capitale pour qu'ils fassent de l'entretien de leur voiture une préoccupation quotidienne et pas seulement à la veille d'un contrôle technique. Si sa sécurité et celle des autres n'ont pas de prix sur la route, il n'empêche qu'entretenir sa voiture coûte cher. L'entretien est le 2e poste de dépense dans le budget de l'automobiliste et il grimpe chaque année au-dessus du niveau de l'inflation.

Les Français dépensent en moyenne entre 939 et 1 896 € par an pour l'entretien de leur véhicule. Cela représente entre 6 et 20 % du budget automobile total selon le type de véhicule conduit (Budget de l'Automobiliste). Ainsi ce poste de dépenses doit se stabiliser pour lever les freins économiques à un entretien scrupuleux et régulier qui permet une meilleure sécurité mais aussi la prévention de pannes graves et plus coûteuses encore. Toutes les initiatives permettant de juguler les dépenses doivent par ailleurs être soutenues et multipliées (pièces issues de l'économie circulaire, libéralisation du marché des pièces détachées visibles, etc.). Il s'agit aussi de tirer profit de la connectivité des véhicules qui alerte en temps réel le conducteur de tout dysfonctionnement.

Enfin, notons le développement de la location (LOA, LLD) qui séduit de plus en plus de particuliers. Elle permet d'accéder à des voitures récentes, performantes et innovantes en termes d'équipements de sécurité, d'émissions polluantes tout en budgétisant les dépenses, notamment de l'entretien qui peut être inclus dans le contrat.