Actualités Dernières actualités
La vie de l'ACA
par

Le débat avant... le débat ?

Tribune de Christian Scholly - Directeur Général d'Automobile Club Association

VISUEL CS WEB
© Christian Kempf

Le 18 janvier 2019, une vingtaine d'organisations ont été conviées au Ministère des Transports, pour une "réunion de mobilisation de l'écosystème transports", dans le cadre du "grand débat" lancé par le Président de la République. Autour de la Ministre Elisabeth Borne, étaient réunis des représentants d'automobilistes (l'ACA y était évidemment présent) de motocyclistes, de piétons, de cyclistes, de personnes handicapées, de transporteurs routiers, de consommateurs, d'usagers des transports et de professionnels de l'automobile...

L'objectif des pouvoirs publics était surtout d'inciter tous les acteurs de la mobilité à prendre part à ce "grand débat" alors même que la loi d'orientation sur les mobilités (loi LOM) est déjà sur les rails pour être débattue au Parlement au printemps. 

En clair, il s'agit donc de contribuer à un débat, dont les conclusions doivent servir à alimenter... un autre débat ! 

De toutes façons, la plupart des participants avaient déjà prévu de participer au débat national en appelant leurs adhérents à faire part de leurs réflexions. Et, manifestement, les sujets ne sont pas tabous : pour ou contre la gratuité des transports collectifs, pour ou contre la vignette poids lourds, les trajets domicile-travail, le soutien à la mobilité en zone rurale, les primes à la conversion, les taxes sur le carburant, etc. Mais "le grand débat" pourra déborder sur d'autres thématiques. 

C'est l'occasion pour les citoyens de livrer un témoignage direct de leur quotidien en leur qualité d'automobiliste, de piéton, de cycliste, d'utilisateur de multiples modes de transports. 

Pour l'ACA, c'est une opportunité supplémentaire pour faire connaître aux pouvoirs publics les points de vue des adhérents sur les 4 grandes thématiques du débat national : la transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques, l'organisation de l'Etat et des services publics et la démocratie et citoyenneté. Un dossier complet a été adressé aux autorités en charge de ce débat. Il aura vocation à dresser un constat, alimenté par les témoignages de terrain et à proposer, dans une démarche constructive, des pistes d'actions pour une amélioration du quotidien des Français. 

On peut espérer que cette phase de "grand débat national" puisse servir "d'échauffement" (au sens sportif) à celui qui se déroulera au Parlement sur le projet de loi LOM et que des transformations intéressantes pour notre mobilité individuelle et collective y soient décidées. 

Bon(s) débat(s) et bonne route à tous !

Illustration : © Pierre Klein