Prêt à taux zéro mobilité : une expérimentation en cours

Vous envisagez d'acheter un véhicule électrique ou hybride, de transformer votre voiture thermique en électrique. Savez-vous qu'un prêt à taux zéro mobilité (PTZ-m) dans les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) est en cours d'expérimentation ?

08/03/2024
Moins d'une minute

Si vous souhaitez acheter ou louer un véhicule peu polluant, ou encore transformer votre véhicule thermique en véhicule électrique, sachez que depuis le 1er janvier 2023, et pour une durée de 3 ans (soit jusqu'au 1er janvier 2026), est mise en place l'expérimentation du prêt à taux zéro mobilité (PTZ-M). Ce prêt peut se cumuler avec les éventuelles aides à l'acquisition dont vous pourriez bénéficier tels que le bonus écologique ou encore la prime à la conversion.

Il permet donc de financer soit l'acquisition ou la location dans un contrat d'au moins 2 ans d'un véhicule particulier ou d'une camionnette qui répond à certaines conditions, soit la transformation d'un véhicule à motorisation thermique en véhicule à motorisation électrique à batterie ou pile à combustible.

Ce prêt a vocation à s'adresser à toutes les personnes physiques ou morales disposant de conditions de ressources particulières et domiciliées, ou exerçant leur activité, dans ou à proximité des zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m).

Viennent également s'ajouter d'autres conditions telles que des conditions relatives aux émissions de dioxyde de carbone, au poids du véhicule concerné, à son coût d'acquisition ou encore à la durée de remboursement du prêt qui pourrait être accordé.


Pour aller plus loin 


Actualités et conseils

Découvrir tous nos articles

Contrat d'assurance : résilier en ligne

Puis-je résilier mon contrat d'assurance par voie électronique ?

Législation 16 avril 2024

Smart #3 Brabus : une nouvelle ère

Une Smart aussi longue qu’une Golf, 100 % électrique et qui accélère comme une Porsche 911 ! C’est ce que représente la nouvelle #3 que nous avons essayée dans sa version Brabus.

Actus et essais autos 15 avril 2024

Entreprises : même pour les excès de moins de 5 km/h désigner le conducteur est obligatoire !

Représentants légaux et entrepreneurs individuels soyez attentifs : des avis de contravention sont envoyés en cas de non-désignation du conducteur pour des excès de vitesse de moins de 5 km/h avec une amende de 450 € minimum à la clé.

Législation 12 avril 2024