Actualités Dernières actualités
Actus et essais autos
par

Mercedes EQB : premier SUV 100 % électrique

Mercedes vient de lancer le tout premier SUV compact 7 places 100 % électrique. Frère presque jumeau du GLB, l’EQB peut-il faire oublier la version thermique ?

Mercedes poursuit le développement de sa gamme 100 % électrique. Après le SUV EQC, puis l'EQS, la marque à l'étoile enchaîne avec une version 7 places de l'EQA, donc l'EQB. En 2030, c'est-à-dire dans moins de 8 ans, Mercedes ne développera plus de moteur thermique (ce qui ne veut pas dire qu'il n'en fabriquera plus, notamment pour tous les pays hors Europe). 

De l'extérieur, ce SUV compact est très proche du GLB

Il faut dire que le GLB fut initialement développé pour être décliné en version électrique. Dans le détail, seule la calandre fermée et plus bombée ainsi que le bouclier arrière permettent à notre EQB de se distinguer du GLB. Une fois à bord, c'est strictement la même histoire. On retrouve la même présentation que dans un GLB, ce qui ne gâche rien. La double dalle LCD est toujours là avec un système MBUX très performant. Seule la navigation avait, parfois, un peu de mal à réagir dans la région reculée du Portugal où nous faisions notre essai. L'espace arrière est modulable avec une seconde rangée de sièges qui, comme dans un GLB, est coulissante et inclinable. Les deux sièges du fond (livrés de série sur toutes les versions) se replient pour former un plancher plat et ne conviendront pas à des grandes tailles mais peuvent dépanner des ados (pas plus d'1,70 mètre). Même s'il perd 35 litres (c'est très peu) face au GLB, le coffre assure une bonne contenance pour toute une petite famille (465 litres). 

De très bonnes prestations aussi bien urbaines que routières

Deux moteurs électriques assurent une puissance de 292 ch répartie sur les roues avant et arrière. Notre EQC 350 parvient vite à vous mettre à l'aise. Il ne fait aucun bruit, c'est bien normal, et sa direction offre autant de rigueur et de légèreté que dans un GLB. Pourtant ce dernier est plus léger de près de 500 kg sur la balance. C'est d'ailleurs là le principal défaut des voitures électriques de nos jours, le poids excessif des batteries. Pour réduire leur taille, il faudrait réduire également l'autonomie de la voiture. Toujours est-il que notre EQB offre de très bonnes prestations aussi bien urbaines que routières. Dans certains cas, on sentira qu'effectivement, la masse est bien présente, notamment en appui sur les sorties d'autoroute. Mais, de manière globale, ce SUV est très agréable au quotidien. En le comparant à un GLB 220d, nous avons constaté l'extrême silence de fonctionnement et l'absence de vibrations. Après, il faut bien prendre conscience de vos besoins quotidiens. Car l'EQB ne pourra parcourir 900 km sans ravitailler. L'idée est donc de rouler peu et d'avoir une maison avec un chargeur type Wallbox à 11 kWh qui recharge en 5h 45 (ce qui est actuellement le cas de 80 % des utilisateurs de voitures électriques). Après, il reste le réseau des gros chargeurs mais qui est, encore, en Europe (à part certains pays du nord), restreint, mais ça viendra.

Alors, à la question de savoir si l'EQB peut faire oublier le GLB diesel la réponse est oui, à condition de répondre à des critères de roulage bien définis. Les gros rouleurs se tourneront vers le diesel.

GALERIE

FICHE TECHNIQUE

Marque Mercedes
Modèle EQB 350 4 Matic
Longueur 4,69 m
Largeur 1,84 m
Hauteur 1,70 m
Coffre (5 places) 465 litres à (2 places) 1 620 litres
Moteur Deux moteurs électriques (1 par essieu) pour 292 ch dès le démarrage
Couple maxi. 520 Nm dès le démarrage
Conso moy. 19,4 kWh
Emission en CO2 0 g/km
0 à 100 km/h 6,2 s
Vitesse maxi. 160 km/h (sur circuit)
Autonomie 900 km
Recharge 5h45 sur borne de 11 kWh
Prix 64 150 €
Bilan écologique Bonus 2 000 €