Actualités Dernières actualités
Actualités et essais auto
par

Ford Mustang : la voilà enfin !

C’est historique, Ford a décidé de commercialiser la Mustang en Europe. Cette nouvelle génération se permet même de venir titiller des sportives pourtant beaucoup plus chères.

Ford lance en 1964 une toute nou­velle voiture offrant un look de coupé très original pour l’époque. Le cahier des charges est relative­ment simple. Elle doit avant tout séduire une clientèle jeune et dynamique, et surtout être très abordable. Le but de tout cela pour le géant de Detroit, c’est de répondre à un constructeur européen dont la voiture compacte et les célèbres campagnes de publicité qui lui sont dédiées font un véritable carton aux USA. Son nom, c’est la Volkswagen Beetle (Coccinelle chez nous). Par la suite, la Mustang s’est aussi déclinée avec des versions plus puissantes. C’est le cas de la Fastback de Steeve Mac Queen du film Bullit signant l’une des plus belles courses-poursuites de toute l’histoire du 7eart. Bref, la Mustang, jusqu’ici en Europe, c’est une voiture qui faisait rêver car trop chère et trop compliquée à importer et passer aux mines.

AMERICAN STALLION

Mais c’est le passé ! La Mustang arrive enfin avec une définition taillée également pour l’Europe. De l’extérieur, ce gros coupé en impose aussi bien par sa longueur (4,78 mètres) que ses galbes assez prononcés. Certains préféreront le style de certains modèles de la fin des années 60. Qu’ils sachent que cette nouvelle Mustang s’en inspire, notamment dans sa forme globale. Et rien que le regard des passants parfois émerveillés par le pur-sang présent sur la calandre en dit long sur le potentiel de séduction de cette voiture.

COCKPIT CONFORTABLE

À bord, pas question de plastiques moussés ou de matériaux nobles, et pour être tout à fait direct, on s’en balance un peu ici ! La Mustang, c’est un chèque de 40 000 euros. Alors si elle n’est pas finie comme une Porsche 911 ou une BMW M4, on ne lui en tiendra certainement pas rigueur. Mais attention, on n’est pas pour autant dans une Dacia. La Mustang a même progres­sé sur la qualité globale. L’ergonomie s’est beaucoup améliorée grâce notamment à l’implantation du même système d’info-divertissement que la toute récente Mondeo (facile, simple et efficace). À l’arrière, c’est indé­niable, il y a de la place pour 2, mais à condition que les personnes ne soient pas trop grandes. Le coffre, quant à lui, se révèle assez profond et revendique plus de 400 litres.

LE PLAISIR RETROUVÉ

Sous le long capot avant, Ford propose deux so­lutions. La première est un moteur 4 cylindres 2,3 litres turbo essence d’un peu plus de 300 ch que nous avons immédiatement écarté face au bloc V8 5,0 litres atmosphérique de 421 ch. Un moteur où il conviendra, temporairement, de ne rien évoquer sur le CO2et la consommation, qui n’ont pas grand-chose de comparable en Europe. Mais ça ne fait rien ! Et puis, l’essence étant à son tarif le plus bas depuis 10 ans, au diable l’avarice ! Chaque démarrage de ce gros V8 est un enchantement auditif, que l’on soit à bord ou dehors. Cela dit, à bord c’est toujours mieux ! La boîte manuelle rappelle un peu ce que l’on trouve dans une Corvette ou une Camaro. L’ensemble est bien guidé mais le maniement fait tout de même un brin “old school”. Mais, là encore, qu’importe, les roues arrière vous envoient à 100 km/h en 4,8 secondes. Suffisamment pour taquiner quelques Porsche, ou M de chez BMW aussi. Le constat immédiat, c’est que cette Mustang, en restant en mode “Normal”, est une voiture presque confortable au quotidien. L’autre bonne surprise, c’est qu’elle utilise (enfin !) une suspension moderne permettant d’obtenir une voiture très saine sur la route (ce qui n’était pas toujours le cas des précédentes générations de Mustang). Alors c’est vrai, cette sportive n’offre pas la précision d’une 911 ou d’une M4, mais quand on sait que pour le prix d’une 911 Carrera S équipée à peu près de la même manière, on peut s’offrir une Mustang, une Renault Zoé (pour déculpabiliser sur le CO2), une VW Passat (pour déculpabiliser sur le côté “bon père de famille”), une VW Coccinelle Cabriolet (pour Madame) et ajouter éventuellement une Mazda MX5 (pour Mademoiselle), la question de savoir si cette Mustang est abordable ne se pose plus vraiment…

GALERIE

FICHE TECHNIQUE

Modèle Mustang Fastback GT
Longueur 4,78 m
Largeur 1,92 m
Hauteur 1,38 m
Coffre 408 litres
Moteur V8 5,0 litres essence de 421 ch à 6 500 tr/mn
Couple maxi. 530 Nm à 4 000 tr/mn
Conso moy. 13.5 l/100km
Emission en CO2 299 g/km
0 à 100 km/h 4,8 s
Vitesse maxi. 250 km/h (sur circuit)
Prix 40 000 €
Bonus écologique Malus 8 000 €
Securité
Confort
Budget
Agrément
Sécurité routière ESP, régulateur, 6 airbags…
Contenu sponsorisé