Actualités Dernières actualités
Essais auto
par

​AMG SL : nouvelle ère

Parmi les sagas automobiles, on compte, bien entendu, le SL de Mercedes. Deux ans après sa sortie du catalogue, le SL revient sous le nom d'AMG SL.

Apparu en 1953 avec la fameuse carrosserie Gulfwing (porte papillon) dont les deux premiers exemplaires firent leur rodage sur la Carrera Panamericana, ce coupé, puis roadster, a traversé les décennies, souvent à très vive allure, mais toujours avec un niveau de confort et de sécurité exceptionnels. 

Davantage de finesse

Ce coupé/roadster était devenu lourd et un peu pataud malgré des motorisations apportant des puissances totalement hors du commun. La nouvelle mouture du « Sport Leicht » semble mieux mériter son nom (Sport Léger). La ligne devient plus athlétique en affichant davantage de finesse. D'ailleurs, cette AMG SL repose une plate-forme toute nouvelle, plus légère (270 kg) et plus rigide de 18 % face à la génération précédente (qui, cela dit, commençait sérieusement à dater). Mais revenons à la ligne qui, hormis la face avant, ne ressemble à aucune autre Mercedes ou déclinaison AMG. Cette nouvelle génération abandonne l'idée du toit rigide escamotable pour une capote en toile. Cela permet non seulement de réduire le poids global mais aussi d'affiner la ligne (le mécanisme prend beaucoup plus de place une fois escamoté). L'habitacle est un savant mélange entre ce que l'on trouve dans une Classe S, notamment pour la partie centrale avec l'écran vertical, mais avec des buses d'aération rondes en forme de réacteurs. Il faut donc compter sur le système MBUX qui obéit à la voix ou encore un affichage 3D du combiné d'instruments. Bien entendu, le maître mot à bord, c'est l'utilisation de matières luxueuses un peu partout dans l'habitacle et on note le retour aux principes du 2+2. 

Un moteur V8 4,0 litres biturbo

Sous le capot, le nouveau SL embarquera un moteur V8 4,0 litres biturbo (emprunté à l'AMG GT) décliné en 2 niveaux de puissance : 476 ch et 585 ch (700 et 800 Nm de coule). Les deux versions sont systématiquement des 4 roues motrices et une boîte automatique optimisée à 9 rapports. La plus puissante promet une vitesse de pointe située à 315 km/h et un 0 à 100 km/h en 3,6 secondes. Outre la suspension pilotée avec une commande d'antiroulis actif, l'AMG SL bénéficie de roues arrière directrices offrant une meilleure agilité à haute vitesse et une meilleure maniabilité à faible allure. 

Pas de tarifs annoncés pour le moment. Mais de toute évidence, ces deux versions de lancement ne devraient pas s'échanger sous la barre des 200 000 euros.

GALERIE

Contenu sponsorisé