Actualités Dernières actualités
Actualités et essais auto
par

Audi RS7 : lame bavaroise

Quand on parle de RS chez Audi, généralement il faut s’attendre à de la brutalité, voir un peu de violence. La nouvelle RS7 en est capable, mais… pas seulement.

On ne va pas passer par quatre chemins : l'Audi RS7 est presque une voiture en voie d'extinction en Europe et plus particulièrement en France. Un V8 bi turbo de 600 ch dans une berline tirant vers le coupé, généralement, ceux qui ont les moyens de nos jours vont l'acheter… ailleurs qu'en France.

La RS7 juste pour rappel, c'est une A7 Sportback (donc la version berline/coupé de l'A6), mais avec une préparation extérieure et châssis afin de pouvoir obtenir une voiture très sportive. De l'extérieur, on ne s'y trompe pas : les quelques éléments en carbone, les 4 sorties d'échappement ainsi que les immenses disques de frein en céramique/carbone de 44 centimètres de diamètre (les plus gros freins sur une voiture de série, même ceux d'une Bugatti Chiron ne font « que » 42 cm) et leurs 10 pistons. Vous lisez bien, oui ! Des valeurs totalement hors normes pour cette option (11 000 euros) obligatoire quand on décide de choisir le pack très haute vitesse. La RS7 est bridée d'origine à 250 km/h, mais on peut opter pour une option (comprennent un passage par la case formation aussi) pour aller jusqu'à 305 km/h. Il faut dire qu'à l'avant se cache un bloc V8 4 litres bi turbo de 600 ch, le même moteur que l'on trouve sous le capot de la dernière Bentley Flying Spur, c'est dire !

Avant de nous rendre sur la piste de l'aéroport de Châteauroux longue de 3,5 km, passons d'abord par la vie au quotidien dans une RS7. L'intérieur, vaste et très bien fini, dont le système d'info-divertissement se place comme ce qui se fait de mieux aujourd'hui (sauf en allant chez Mercedes, c'est vrai). Une très belle familiale qui fait immédiatement tourner les têtes. Mode Comfort activé, la suspension absorbe l'état toujours aussi pitoyable des rues parisiennes et permet à tous les occupants de bénéficier d'un haut niveau de confort. Autre détail qui facilite la vie, les roues arrière directrices qui permettent de se faufiler et d'effectuer des manœuvres aisément. Sur petites routes, les roues arrière directrices et le système Quattro permettent également d'offrir une agilité extraordinaire. En somme, faire de la route avec cette grande berline est un vrai bonheur. Après, nous avons effectivement la chance d'avoir accès à une piste de décollage et d'atterrissage pour faire chanter le V8 et aller chercher la vitesse maximum en toute sécurité. Ce qui surprend, c'est la rapidité avec laquelle on passe la barre des 200 km/h. Vers les 295 km/h, la boîte passe le 7e rapport (elle en compte 8) et le compteur vient doucement afficher 305. Le bout de la piste est loin, mais on peut aisément taper dans les freins pour stopper très vite la belle. Nous venons tout simplement de vivre un rêve…

GALERIE

FICHE TECHNIQUE

Modèle RS7 Sportback
Longueur 5,00 m
Largeur 1,95 m
Hauteur 1,42 m
Coffre 535 litres
Moteur V8 4,0 litres bi turbo essence de 600 ch à 6 000 tr/mn
Couple maxi. 800 Nm à 2 050 tr/mn
Conso moy. 11,4 l/100km
0 à 100 km/h 3,6 s
Vitesse maxi. 305 km/h (sur circuit)
Prix 139 000 €
Bonus écologique Malus 30 000 €