Actualités Dernières actualités
Sécurité routière
par

Pour les fêtes, on anticipe son retour !

Dormir sur place, commander un taxi, faire appel aux bénévoles à l’œuvre le soir du Réveillon, désigner un « Sam »… Autant de solutions pour passer sereinement les fêtes de fin d’année.

Si les fêtes de fin d'année riment avec convivialité et souvent soirées pétillantes, seuls 41 % des Français anticipent leur retour à la maison, selon un sondage réalisé en décembre 2017 par l'association Prévention Routière. Pire : 36 % d'entre eux – et 44 % des jeunes conducteurs (18-24 ans) - optent pour des solutions dangereuses : emprunter des petites routes, limiter sa consommation d'alcool ou attendre avant de prendre le volant. Or, « l'alcoolémie maximum est atteinte au bout d'une heure environ si la boisson est prise au cours d'un repas, une demi-heure si l'on est à jeun. L'élimination de l'alcool est ensuite beaucoup plus longue : il faut environ 1 heure pour éliminer 1 verre, 2 heures pour 2 verres, etc. », prévient la Sécurité Routière.

En Haute-Savoie, aucun accident mortel depuis 2005 le soir du réveillon

Si l'on sait qu'un conducteur très alcoolisé est responsable d'un accident mortel sur trois, mieux vaut anticiper… « Les routes sont partout plus ou moins dangereuses, le véritable problème, c'est l'alcool. Et finalement, cela va vite avec un apéritif, deux verres à table et une coupe pour célébrer la nouvelle année », rappelle Marie-Jeanne Rodriguez, responsable des bénévoles pour l'association Nez-Rouge en Haute-Savoie, dernier département à mener l'opération en France.

L'idée venue tout droit du Canada : chercher les fêtards et les ramener à la maison à bord de leur propre véhicule. En Haute-Savoie, l'expérience, initiée en 2001 et soutenue par les pouvoirs publics, est plus que concluante : « Depuis 2005, le département n'a enregistré aucun accident mortel dû à l'alcoolémie sur les routes de Haute-Savoie », se réjouit-elle. L'an dernier, les quelque 165 bénévoles ont ramené près de 700 personnes et effectué plus de 13 000 km en une nuit !

Si Nez rouge a fait long feu sur le reste du territoire, d'autres associations ont pris le relais à l'instar des Saint Bernard 67 à Strasbourg par exemple. Un petit tour sur le site de la mairie de sa commune permet de trouver le contact facilement.

Dormir sur place, une solution de plus en plus prisée

Autre solution de plus en plus retenue: dormir sur place pour 74 % des sondés, contre 65 % en 2014. « On note une progression constante depuis plusieurs années pour cette solution qui, si elle se poursuit, pourrait devenir la première des dispositions envisagées », estime la Prévention Routière.

Reste aussi évidemment les taxis et VTC qui tiennent le haut du panier. « Nous avons choisi l'option Uber. Je ne réserve pas à l'avance car je ne connais pas le degré d'alcoolémie de mon amoureux à l'avance. Mais j'appelle bien avant parce que les délais sont longs. En 2009, j'étais en ville, aucun taxi ne venait, des gens se battaient autour de ma copine et moi, j'ai demandé aux policiers de nous ramener chez nous, ce qu'ils ont fait », témoigne ainsi la virtuose Anja Linder. « Mon Sam, c'est maman à Noël, sourit Christèle B. En revanche, ce serait bien que les Uber et Taxis pratiquent des tarifs plus raisonnables car payer 50 € un trajet de 10 km cela peut être dissuasif pour bien des gens… ».

Au moment des fêtes particulièrement, et tout au long de l'année, on n'oublie pas aussi de penser aux autres et de retenir la personne qui aurait trop bu : « Quand on tient à quelqu'un, on le retient » répète ainsi inlassablement la Sécurité Routière.

Avec un peu d'anticipation, tout le monde peut passer une soirée du réveillon l'esprit libéré de cette question… Joyeuses fêtes à tous !

Vous êtes adhérent de l'Automobile Club Association ? Pour les fêtes, sortez votre Joker !

Que ce soit le réveillon de Noël ou celui du jour de l'An, l'anniversaire d'un ami ou les 50 ans de mariage de vos grands-parents, vous n'êtes pas à l'abri d'un dépassement du taux légal d'alcool. Vous pouvez aussi être subitement pris d'une douleur lombaire ou vous faire une entorse alors que vous étiez sur le point de rentrer chez vous en voiture ! Dans ces cas-là, pensez au Joker Taxi. Pour éviter d'enfreindre le Code de la route et/ou de vous mettre en danger, l'ACA organise pour vous votre transport en taxi et vous permet ainsi de rentrer à votre domicile, en toute sécurité (avec vos passagers). Il est pris en charge par l'ACA (Joker Taxi est une prestation incluse dans les formules AUTOZEN, Premium, Club, Retraite, 2 étoiles et Cercle d'Or. Prise en charge à hauteur de 70 €,1 fois par an et par bénéficiaire de l'adhésion).

L'ensemble de ces prestations est soumis aux conditions d'applications détaillées dans le Guide de l'Adhérent, disponible sur simple demande ou en ligne sur www.automobile-club.org.

Pour en bénéficier : composez le 0 800 0 800 01 et indiquez votre numéro d'adhérent à l'opérateur de la plateforme d'assistance.

Pour aller plus loin

www.monmodedemploi.fr

www.securite-routiere.gouv.fr

© bernardbodo - AdobeStock 
Contenu sponsorisé