Actualités Dernières actualités
Mobilité
par

​Tendance « vanlife »

Les vacances nomades ont le vent en poupe. Flexibilité, liberté, bulle sanitaire : ces vacances empreintes de liberté séduisent autant les urbains, les jeunes familles que les retraités.

Il suffit de regarder le décrypteur de tendances Instagram pour prendre la mesure de l'ampleur du phénomène, avec plus de 12 millions de #vanlife. Il suffit aussi de regarder les chiffres du Syndicat des véhicules de loisirs UNIVDL pour comprendre l'engouement que suscitent ces « voitures-hôtels » : en 2021, la vente de véhicules neufs a progressé de 24 % par rapport à 2020, et celle des véhicules d'occasion de près de 15 %. Plus de la moitié des acheteurs se tournent désormais vers les fourgons ou vans aménagés, plus maniables que les camping-cars. En cinq ans, les ventes de vans neufs ont progressé de… 156,8 % !

Une hausse de 40 % des locations…

Et les chiffres de ce début d'année ne sont pas à la baisse, malgré la nette augmentation des prix et le retard de livraison des commandes, comme l'explique Olivier Puybasset, responsable commercial France-Belgique du site de location Yescapa : « Les prix ont augmenté entre 10 et 20 % en raison du manque de composants, de la hausse du prix des matières premières, de la crise automobile et des retards de livraison, décrypte-t-il. Tout le stock de 2022 est déjà vendu avec les contraintes que nous connaissons. Cela ne nous fait pas plus plaisir que cela, mais nous nous attendons cet été à avoir une clientèle qui n'aura pas été livrée. » Fondée en 2012 par Benoît Panel et Adrien Pinson, Yescapa, leader français de la location de véhicules de loisirs entre particuliers (à laquelle s'ajoute désormais une offre professionnelle, ndlr) connaît également une nette croissance depuis 2020 et le démarrage de la crise sanitaire. « En 2021, nous avons enregistré une hausse de 40 % des locations par rapport à 2020, précise Olivier Puybasset. Nous sommes passés de 35 000 locations en 2019 à 55 000 en 2021. » Et la tendance est loin d'être à la baisse : « Sur le premier semestre 2022, nous enregistrons déjà une croissance de 40 % des réservations. »

Baisse de la moyenne d'âge des propriétaires et loueurs

Le profil des propriétaires et des loueurs a également évolué. « Avant on prenait le camping-car pour un truc de retraités, mais aujourd'hui nous constatons une baisse de la moyenne d'âge des propriétaires de 60 à 52 ans, car nous avons de plus en plus de personnes de 35-50 ans qui achètent des vans, s'en servent peu pendant l'année, et sont donc prêts à les louer. » Même constat côté loueurs : « On peut s'imaginer le jeune surfer avec des amis prêts à louer un van, or notre clientèle a évolué. Nous avons beaucoup de retraités qui en louent pour voyager avec leurs petits-enfants, des familles avec de jeunes enfants, de jeunes urbains qui se tournent vers ce type de voyages. »

Comment analyser cet engouement depuis le début de la crise sanitaire ? « Ces voyages offrent la flexibilité, la liberté et une bulle sanitaire, explique-t-il. Vous n'êtes plus tributaires de frontières fermées au dernier moment ou d'un avion annulé… » D'après l'étude YouGov pour Ford, les envies de voyage de 74 % des Français ont en effet été impactées par les mesures sanitaires : en mai dernier, 64 % des Français se déclaraient prêts à utiliser la voiture ou un van aménagé pour leurs prochaines vacances. D'abord pour l'aspect pratique de ces vacances nomades pour 72 % d'entre eux, ensuite pour son côté plus rassurant d'un point de vue sanitaire (27 %). L'aspect économique joue aussi : « Les prix varient selon les modèles, les périodes et les régions, mais il faut compter entre 800 € et 1 200 € la semaine, frais d'assurance inclus, pour quatre personnes, précise Olivier Puybasset. Avec la crise énergétique que nous traversons, nous sommes en train de retravailler l'aspect budgétaire, mais même si le carburant a augmenté, cela ne fera que 50 ou 60 € de plus sur le budget de la semaine. » 

Après, il faut savoir que chaque commune est libre d'interdire ou de limiter le stationnement des véhicules de loisirs. Pour ne pas se retrouver en difficulté, mieux vaut s'accompagner d'applications comme CaramapsPark4night ou des sites comme vanlifemag.fr pour savoir où stationner, où vidanger son véhicule, etc.

Une fois ces aspects pratiques en tête - et en main - ne reste plus qu'à se laisser porter par ses envies et découvertes le long du chemin… On doit dire que dans l'idée, cela fait bien rêver !


Pour aller plus loin

Contenu sponsorisé