Actualités Dernières actualités
La vie de l'ACA
par

EuroTest Panneaux routiers : information, confusion, absurdité !

L’Automobile Club, dans le cadre du programme international « Eurotest » a mené avec 17 autres Clubs automobiles européens, une enquête Internet et téléphone au sujet des panneaux de signalisation routière, afin de déterminer si ceux-ci étaient bien placés, et bien compris par les automobilistes.

L’enquête par Internet a été menée entre juin et juillet 2008 auprès de 8000 automobilistes, à travers un questionnaire mis à disposition sur les sites des Automobile Clubs de Belgique, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie, Croatie, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, Autriche, Suisse, Slovénie et Espagne.

Celle-ci a révélé que les automobilistes se sentent plus désorientés que guidés par les panneaux routiers !
En Italie et en Espagne, 50% des personnes interrogées se sont plaintes de panneaux mal placés. Les allemands et les autrichiens ont surtout critiqués la surabondance de panneaux de direction. En France, en Slovénie, en Italie, et en Croatie plus de 50% des personnes interrogées estiment que les panneaux publicitaires sont en concurrence avec les panneaux routiers, ce qui perturbe l’attention du conducteur et la fluidité et la sécurité du trafic. Un tiers des automobilistes interrogés considère que les panneaux routiers en Europe délivrent trop d’informations : pour la majorité ces panneaux ne devraient pas délivrer plus de 10 directions différentes pour rester compréhensibles, plus de 50% des français et des italiens réduisent même ce chiffre à 5.

Les pictogrammes varient selon les pays
Ce sondage a montré que les pictogrammes jouaient également un rôle majeur dans la compréhension des panneaux et qu’une uniformisation au niveau européen serait nécessaire. A titre d’exemple, le panneau « Centre Ville » utilisé en Europe du Sud est à peine connu dans la plupart des pays d’Europe de l’Ouest et du Nord.

Les panneaux les plus absurdes
Les participants à ce sondage ont également votés pour les panneaux européens les plus absurdes : le 1er est un panneau italien, suivi par des panneaux de direction autrichienne et anglaise.

L’enquête menée par téléphone auprès de 8000 automobilistes européens, démontre que plus de 50% des automobilistes trouvent que les panneaux routiers sont difficiles à comprendre. Les conducteurs allemands, finlandais et luxembourgeois ont été particulièrement critiques sur l’intelligibilité des panneaux.

Cette enquête a montré que 85% des automobilistes souhaiteraient que les pictogrammes soient uniformisés à travers l’Europe, car cela les aiderait à trouver leur chemin plus facilement lors de voyages à l’étranger, en leur évitant l’obstacle de la langue.

On trouve également une grande confusion autour des panneaux touristiques : 1 conducteur sur 10 associe les panneaux brun/blanc à une zone industrielle et 30% d’entre eux se connaissent pas la signification de ces couleurs.

Les automobilistes interrogés par téléphone sont également assez confus concernant les nouveaux panneaux de zones environnementales : plus de 40% d’entre eux ne savent pas du tout de quoi il en retourne et n’hésiteraient pas à accéder à ces zones sans permission. En Espagne et en Finlande, 2 conducteurs sur 3 affirment n’avoir aucune connaissance des panneaux et des zones à faibles émissions de CO2.

Les nouvelles technologies peuvent être des concurrentes sérieuses face aux panneaux routiers : d’après le sondage, 1 automobiliste sur 4 en Europe utilise un système d’aide à la navigation. En Belgique, au Luxembourg et aux Pays-Bas, c’est 1 conducteur sur 2. Cette enquête révèle tout de même qu’en cas d’informations contradictoires entre un panneau routier et le GPS, 80% des conducteurs font plutôt confiance au panneau.

Quelques conseils aux automobilistes :

  • Utilisez une carte à jour et détaillée pour planifier votre trajet.
  • Mettez à jour votre système de navigation, particulièrement avant un long trajet. Les GPS ne donnent pas toujours d’informations mises à jour et peuvent omettre des changements dans les plans de circulation.
  • Si vous n’êtes pas sûrs de la direction ou si vous ne vous sentez pas à l’aise dans la circulation ; arrêtez vous uniquement en lieu sûr et sans gêner le trafic. Allumez les feux de détresse. A présent prenez le temps d’étudier votre carte, sans oublier qu’il est préférable de faire un détour plutôt que d’entreprendre des manœuvres soudaines au milieu de la circulation.
  • Conduisez prudemment et soyez vigilants, surtout la nuit. La qualité des emplacements des panneaux routiers varie considérablement d’un pays à l’autre.
  • Cherchez des informations à l’avance sur l’état du trafic et les signaux routiers des pays où vous vous rendez.
  • Pour mieux comprendre les panneaux routiers à l’étranger, mémorisez les expressions les plus utilisées sur la route dans la langue du pays.
  • Cherchez des informations à l’avance sur les zones environnementales, les taxes d’embouteillage ou les restrictions de circulation, et si possible procurez vous les autorisations ou les vignettes pour accéder à ces zones..... et ne croyez pas que les autorités étrangères seront plus souples avec les automobilistes étrangers.

graphique1 (1)

graphique panneau de signalisation

graphique panneau ou gps

graphique connaissance

graphique5

eurotests partenaires

Contenu sponsorisé