Actualités Dernières actualités
Actualités et essais auto
par

Renault Mégane 4 vs Volkswagen Golf 7

Renault a lancé une 4è génération de Mégane qui entend tenir tête à la Golf 7 de Volkswagen, la voiture la plus vendue en Europe. Confrontation entre la nouveauté française et le best-seller d’Outre-Rhin.

Renault lance la 4e génération de Mégane. Une voiture qui vit le jour en 1995 et qui fut déclinée notamment en monospace compact, le Scénic. Restons sur les berlines compactes justement. Ce marché est le plus important en Europe, juste après celui des citadines. C'est la Golf de Volkswagen qui, depuis de nombreuses années et générations, demeure la plus vendue, toutes catégories confondues d'ailleurs. Renault doit donc fournir une Mégane qui soit dans la lignée de cette Golf mais aussi d'une autre rivale très ambitieuse, la récente Peugeot 308.

STYLE EUROPÉEN

En regardant cette Mégane, c'est un peu le même effet que lorsqu'on découvrait la berline Talisman il y a quelques mois. Renault ne vise pas Peugeot mais plutôt Volkswagen. La ligne de cette Mégane semble presque plus sage que la précédente avec des éléments plus anguleux et joue surtout sur des feux avant et arrière à LED permettant d'afficher une signature visuelle plus forte. Si la précédente jouait presque les sportives avec des galbes prononcés, cette 4e Mégane fait plus dans l'agressivité. Elle demeure toutefois assez classique, le but étant de séduire le maximum de personnes.

En face, la Golf ne démérite pas. Conservant son style un brin anguleux également, cette 7e génération est le fruit d'une évolution de style de plus de 40 ans permettant une chose essentielle, être reconnue en tant que Golf.

LA MÉGANE PLUS ERGONOMIQUE

Dès que l'on rentre dans la Golf 7, on retrouve une qualité de fabrication tout simplement au top, un intérieur soigné jusque dans les moindres recoins. Seul petit défaut, imperceptible il y a quelques années, le nombre de boutons assez important pour commander le système d'info-divertissement et la climatisation. Renault a remédié à cela grâce à l'utilisation d'un écran tactile vertical inauguré récemment sur l'Espace V. De quoi simplifier l'ergonomie certes, mais il faut toutefois noter que les boutons permettent, quand on connaît l'intérieur de sa voiture, de ne pas quitter la route des yeux alors qu'un écran tactile n'offre aucun repère “tactile” justement. Elle se rattrape néanmoins avec l'affichage tête haute. Côté assemblage, rien à redire, la Mégane est bien construite. Il faut toutefois noter que les matériaux sont un cran en dessous de ceux de la Golf (l'extraordinaire pouvoir d'achat du groupe Volkswagen chez ses fournisseurs de matières y est pour beaucoup). Côté confort, la Renault propose des sièges massant qui raviront ceux qui font régulièrement de longs parcours. Sans passer en revue la liste des équipements sur les nombreuses finitions des deux voitures, la Mégane en offre un peu plus que la Golf à tarif égal. Une bonne chose pour la française. En passant à l'arrière, bien que plus longue de l'extérieur, la Mégane fait un peu moins bien que la Golf au niveau des jambes. Son coffre est plus grand mais un peu moins pratique d'accès que celui de la Golf.

LA MÉGANE PLUS TECHNO

Sur la route, la Mégane n'entend pas jouer les sportives (sauf pour la version GT). Son comportement très sain et son confort en font une voiture homogène et parfaitement apte aux longs périples. Elle ajoute le système multi-sens qui permet de choisir entre différents modes de conduite en jouant sur la direction, la réponse du moteur, voire la suspension sur les versions sportives GT. Notez que la version GT ajoute également les roues arrière directrices, une première dans la catégorie des berlines compactes. S'il faut reconnaître que la Golf 7 n'offre pas autant de technologie, elle parvient à garder son statut et se place donc à égalité. Sur les moteurs, les deux voitures offrent une gamme assez proche en essence ou en diesel (la Golf 7 n'est pas concernée par le rappel sur les moteurs TDi prévu ce mois-ci). En confrontant les moteurs essence 1,2 TCe 130 et 1,4 TSi 125, on obtient des consommations identiques mais des performances plus élevées sur la Golf.

À l'arrivée, cette nouvelle Mégane a donc de quoi rivaliser fortement face à la numéro 1 en Europe. Mais si la Mégane a progressé, il lui reste du chemin pour bénéficier d'une image aussi forte que celle de la Golf.

Renault Mégane : © Yannink Brossard

GALERIE

Contenu sponsorisé