Actualités Dernières actualités
Essais auto
par

Porsche Cayenne Turbo GT : un essai en exclusivité !

C’est le SUV le plus rapide sur la boucle Nord du Nürbürgring. Nous l'avons essayé en exclusivité quelques jours avant qu’il ne reparte fêter Noël chez lui à Zuffenhausen.

Il dépasse les RS Q8 et même l'Urus de ses cousins Audi et Lamborghini, voici l'essai du Porsche Cayenne Turbo GT.

Boucle nord de Nürburgring, temple des records

Dans la course qui oppose la plupart de constructeurs haut de gamme, il y a le fameux juge de paix. Cet endroit de plus de 20 km de longueur appelée « Green Hell » par Jacky Steward. La boucle nord du Nürbürgring est le lieu où les constructeurs doivent faire le meilleur temps pour départager leur modèle. Ce haut lieu de mise au point permet même aux différentes marques de se distinguer sur les différentes catégories. Renault et sa Megane RS et Honda et sa Civic Type R se sont longtemps disputées le meilleur temps au tour pour les compactes à traction avant. Et, bien entendu, la Mercedes AMG GT 4 portes et la Porsche Panamera se sont également frottées régulièrement sur celui des berlines sportives. Et puis il y a aussi exploit de McLaren et son hypercar hybride de 916 ch a plus d'un million d'euro, la P1, qui réalisait un tour en moins de 7 minutes. C'était il y a 8 ans. Porsche et son pilote Lars Kern ont réalisé la même chose il y a quelques mois avec la dernière génération de 911 GT3 (510 ch pour 200 000 euros), et ce, juste après avoir établi un nouveau record sur une voiture de série avec la 911 GT2 RS. Mais Lars Kern n'en étant pas à un record près, il s'est également permis d'établir celui des SUV avec un Cayenne. Pas la Turbo S PHEV de 680 (dont la batterie la rend plus lourde et donc moins agile), mais plutôt avec le Cayenne Turbo GT : 7 minutes 38 secondes et 9 dixièmes. Juste à titre de comparaison, c'est le même temps qu'une Ferrari 458 Italia (en 2010) ou que la Nissan GTR de 2009 et mieux que la dernière BMW M5. Mais revenons à notre Cayenne.

Confortable pour 4 personnes

Cela se traduit par une partie arrière plus originale, plus sportive aussi, mais qui ne pénalise pas pour autant la garde au toit pour les passagers arrière. De l'extérieur, le constructeur a travaillé sur quelques détails mais sans trop en faire pour autant. On remarque les entrées d'air à l'avant, assez béantes, les rétroviseurs et un aileron arrière en carbone. L'ensemble a été rabaissé de 17 mm et repose sur de grandes roues de 22 pouces abritant des disques de freins en carbone/céramique de 44 centièmes de diamètres (les plus gros sur une voiture de série). Enfin, la poterie arrière bénéficie d'un extracteur d'air spécifique et d'une double sortie d'échappement en titane (de série !). À bord, on retrouve bien entendu l'ambiance habituelle du Cayenne avec une planche de bord assez verticale, sportive, parfaitement construite. Les sièges sont spécifiques, assez enveloppants à l'avant, mais ce Cayenne Coupé n'est homologué que pour 4 personnes. 

Sportif et efficace

Passons sous le capot avec toujours le bloc V8 biturbo 4 litres, celui que l'on trouve aussi dans la Bentley Flying Spur et les Audi RSQ8, RS6 et 7, sans oublier le Lamborghini Urus. Dans notre Cayenne Turbo GT, il délivre la puissance de 640 ch pour un couple de 850 Nm. En démarrant la bête, on est tout de suite interpellé par la sonorité de l'échappement qui n'est pas bardée de silencieux. Le premier constat est que malgré toute la sportivité de la bête, le niveau de confort est assez exceptionnel. Le peu de parcours urbains que nous avons effectué nous a démontré que rouler dans ce type de condition est d'une grande facilité notamment grâce à des roues arrière directrices. Pour nous faire une idée de ses capacités, direction le circuit de l'Ouest Parisien à Dreux. Sur la route nous menant sur place, ce Cayenne offre des prestations routières même si la suspension démontre un peu plus de fermeté qu'une version « normale ». Une fois sur piste, en débranchant toutes les aides à la conduite, même si, d'origine, un Cayenne reste une vraie Porsche, là, nous sommes face à un véritable outil pour circuit. Ce sont du moins les mots de Laurent Fresnais, pilote et copropriétaire des lieux. Ce Cayenne vire systématiquement à plat, accélère aussi fort qu'une 911 ou une Ferrari (3,3 secondes sur un 0 à 100 km/h) et ne met pas beaucoup plus longtemps pour être à 200 km/h (12,2 secondes). Les 8 rapports de la boîte automatique ont également été raccourcis, permettant à notre engin de bondir littéralement d'un virage à l'autre. On a presque l'impression d'être au volant d'une Subaru Impreza mais qui marche et freine beaucoup plus fort. Les gros disques en carbone/céramique, une fois chauds, donnent l'impression de pouvoir arrêter un TGV. Il faut dire que ce Cayenne Turbo GT est le premier du nom à dépasser « potentiellement » les 300 km/h.

Jamais un SUV ne nous était paru aussi sportif et efficace sur un circuit…

GALERIE

FICHE TECHNIQUE

Modèle Cayenne Turbo GT
Longueur 4,95 m
Largeur 1,86 m
Hauteur 1,48 m
Coffre 482 litres
Moteur V8 4,0 litres biturbo essence de 640 ch à 6 000 tr/mn
Couple maxi. 850 Nm à 2 300 tr/mn
Conso moy. 14,1 l/100km
Emission en CO2 319 g/km
0 à 100 km/h 3,3 s
Vitesse maxi. 300 km/h (sur circuit)
Prix 204 721 €
Bilan écologique Malus 40 000 €
Contenu sponsorisé