Mercedes GLC Coupé hybride : le diesel en Crit’Air 1 !

Mercedes propose son nouveau SUV Coupé GLC avec un système hybride diesel qui permet de faire des économies en évitant le malus tout en restant vertueux en zone urbaine.

05/01/2024
4 minutes

La 2e génération de GLC et sa déclinaison en coupé est arrivée sur le marché il y a quelques mois. Les SUV Coupé sont de plus en plus présents sur nos routes. Inauguré il y a plus de 15 ans par le BMW X6, ce type de silhouette ne plaît pas à tout le monde, c'est vrai. Il faut dire que certains modèles disponibles ne bénéficient pas d'un coup de crayon toujours très avantageux. Toujours est-il que, jusqu'ici, le GLC est le SUV le plus vendu dans le monde par Mercedes. Une nouvelle génération nécessite donc beaucoup d'attention de la part de l'ensemble des experts de la marque.

Un look très séduisant

À cette lourde épreuve, les designers de chez Mercedes font un peu mieux que la moyenne avec des lignes fluides et dynamiques à la fois. On retrouve d'ailleurs un esprit assez classique cher à ce constructeur, même si sous cette forme, le GLC (pour rappel, le SUV sur la base de la berline Classe C) s'offre un vrai coup de jeune. Avec une telle silhouette, ce que l'on gagne en élégance et en dynamisme, on a tendance à le perdre au niveau de la garde au toit pour les passagers arrière. Et même si sur photo, on a tendance à se dire que l'espace pour les passagers arrière semble être réduit, nous avons parcouru 1 000 km avec un ado, basketteur et long de plus de 2 mètres à l'arrière qui, visiblement, ne s'est jamais plaint. L'autre point, éventuellement négatif, c'est la taille du coffre qui se réduit forcément un peu, d'autant plus que nous sommes ici face à une voiture hybride dont la batterie prend de la place (on passe de 545 litres à 390 litres). Le coffre n'est pas ridicule pour autant, mais ce qu'on perd en volume, on le gagne effectivement en batterie.

Cette dernière permet tout de même de parcourir plus de 100 km uniquement sur le moteur électrique. Ce dernier apporte d'ailleurs une puissance suffisante pour grimper jusqu'à 140 km/h ce qui est loin d'être ridicule. Bien entendu, c'est surtout à 30 ou 50 km/h que l'on utilisera ce moteur dans sa grande majorité. Concrètement, cela veut dire que dans une ville qui circule très mal, on pourra rouler 2 jours sans avoir besoin de se brancher. Dans une ville disons « normale », on peut tenir 5 jours sans problème. Le rechargement sur une prise standard est à éviter car il est très long. Sur un chargeur 11 kW, comptez 2 h 30 environ, voir 30 minutes sur un chargeur 60 kW (plus rare…).

La meilleure solution

C'est ici une des raisons pour laquelle l'achat de ce type de véhicule a vraiment du sens. On n'émet strictement rien en ville alors que l'on roule avec un SUV doté de 4 roues motrices. Cela permet d'éviter de polluer. Il faut ajouter à cela une excellente maniabilité grâce à des roues arrière directrice qui facilitent grandement les manœuvres et améliorent l'angle de braquage. Après, on peut décider de prendre la route pour… partir en vacances par exemple. Pour aller en Bretagne au départ de Paris, notre parcours était de 500 km (+ 500 km retour). C'est dans ces conditions que le moteur 4 cylindres diesel nous a fait la preuve d'une consommation bien moindre que son homologue à essence (11 litres de moyenne constatés sur le GLC 300e hybride précédent). Sur notre GLC 300 de, le « d » vous fait économiser immédiatement quelque dizaine de litres sur 1 000 km. Au bout de 500 km, il nous reste plus de 200 km d'autonomie quand la version hybride essence doit être ravitaillée vers la fin du parcours. Même avec un prix de 2 euros par litre, on est gagnant et on ne consomme que 5 litres aux 100 km. En rejoignant les petites routes, on sent bien que 2,4 tonnes à emmener, ça représente de la masse. Mais là encore, les 4 roues motrices et les roues arrière directrices permettent d'offrir plus d'agilité dans les épingles et la direction très précise et franche permet « d'alléger » le toucher de route et de rendre ce SUV très plaisant. Grâce aux différentes modes de conduite, on bascule en mode 100 % électrique, hybride, ou encore dynamique, voir en mode Off Road permettant même des escapades en tout-chemins.

Facile à vivre

Petit tour par les places avant où là encore, le GLC à la chance de bénéficier, en mieux, des toutes récentes nouveautés de la Classe C (qui elle-même a hérité de nombreux éléments de la Classe S). Il faut donc compter sur un niveau de finition impeccable et une très belle présentation. Le système d'info-divertissement regroupe sur un écran vertical une rapidité et une facilité d'utilisation qui frôlent la perfection. Depuis, la Classe E fait encore mieux, mais là déjà, croyez-nous, Mercedes fait mieux que ces deux concurrents bavarois. Même au niveau du combiné d'instruments, le client a encore le choix sur le style de ses compteurs : soit classique (compteurs ronds), soit 4 autres possibilités, bref, à l'heure où d'autres constructeurs imposent, Mercedes offre le choix. À cela vous pouvez ajouter le fait que ce SUV n'embarque aucun malus écologique, ni au CO2, ni au poids car malgré ses 2,4 tonnes, il permet de parcourir plus de 100 km en mode 100 % électrique (ce qui l'affranchit de cette taxe au poids). Alors, bien entendu, tout cela a un tarif. Autour de 108 000 euros pour notre version dotée de 19 000 euros d'options ! Vous allez nous dire que c'est hors de prix et vous avez entièrement raison. Mais c'est malheureusement une inflation ambiante créée par les batteries toujours plus imposantes et le prix de voitures lui-même qui n'a de cesse d'augmenter…

GALERIE

FICHE TECHNIQUE

Marque Mercedes
Modèle Mercedes GLC Coupé 300 de AMG Line
Longueur 4,77 m
Largeur 1,89 m
Hauteur 1,61 m
Coffre 390 à 1 335 litres
Moteur 4 cyl. 2 litres turbo diesel + moteur électrique pour 333 ch
Couple maxi. 440 Nm au démarrage
Conso moy. 0,4 litre aux 100 km
Emission en CO2 12 g/km
0 à 100 km/h 6,4 s
Autonomie en electrique 130 km
Poids à vide (en état de marche) 1 853 kg

Actualités et conseils

Découvrir tous nos articles

Salon de Genève 2024 : la nouvelle R5 E-Tech fait l’événement !

On ne va pas vous raconter d’histoire. Le Salon Automobile de Genève n’a plus rien à voir avec ceux qui vous avez connus depuis des décennies.

Actus et essais autos 27 février 2024

La fin de la vignette assurance ? Oui mais pas pour tous

Dès le 1er avril 2024, les obligations d'apposer la vignette d’assurance sur le pare-brise et de présenter l’attestation d’assurance prendront fin pour les véhicules ayant l'obligation d'être immatriculés.

Législation 26 février 2024

Le saviez-vous ? Le numéro d'urgence : 112

Le saviez-vous ? Le 112 est le numéro unique pour sauver des vies dans toute l’Union Européenne.

Conseils et astuces 23 février 2024