Actualités Dernières actualités
Actualités et essais auto
par

Infiniti Q50 Eau Rouge : pièce rare

Ce n'est pas tous les jours qu'un constructeur automobile vous propose d'être le seul en France à pousser dans ses retranchements un prototype qui doit donner naissance à une petite série de véritables monstres du bitume. Infiniti nous a donné cette chance…

Le rendez-vous nous était donné par une belle journée d'été sur le centre d'essai de Millbrook à quelques dizaines de miles de Londres. Infiniti nous avait conviés sur place pour nous faire essayer, l'espace de quelques heures, une voiture qui n'était même pas immatriculée. Et pour cause, il a dévoilé au grand public la maquette grandeur nature de la berline Q50 Eau Rouge qu'en mars dernier au Salon de Genève. Celle-ci en revanche, était bien vraie, mais à l'état de prototype. Une pièce unique qui sert de laboratoire roulant afin de développer une version de série qui sera mise en vente pour l'année prochaine.
Pourquoi un tel déploiement sur cette voiture ? Parce que la Q50 Eau Rouge sera, d'ici quelque temps, une concurrente, en taille, pour la nouvelle BMW M3, et en puissance pour la BMW M5. Les ingénieurs ont en effet eu la bonne idée de glisser, ou plutôt de “coincer” dans une berline Q50 le moteur V6 3,8 litres biturbo de la Nissan GTR. Les ingénieurs ont dû revoir tout le compartiment moteur de la Q50 en déplaçant des éléments tout en conservant l'ensemble des propriétés d'absorption en cas de choc.

LIGNE ACIDULÉE
Eau Rouge, c'est un hommage au ruisseau qui passe sous le célèbre enchaînement du Radillon sur le circuit de Spa Francorchamps. C'est donc bien logique que cette Q50 s'habille d'un teint rouge mat spécifique, avec quelques modifications extérieures comme la jupe avant dotée de lames en carbone, les voies plus imposantes, les entrées d'air sur le capot et le profil de la voiture revu afin de fluidifier l'écoulement d'air sur celle-ci. La partie arrière est également revue, sans oublier le feu-stop doté de diodes emprunté au milieu de la F1 histoire de rappeler l'implication d'Infiniti dans l'écurie RedBull. L'intérieur de ce proto est plus sobre. Il faut dire que tout a été repris de la Q50, sauf les plaquages en carbone rappelant le rouge mat de la carrosserie. Pour le reste, cette version Eau Rouge est taillée pour offrir visiblement le même niveau d'équipement et d'agrément intérieur que la Q50 classique.

BRUTALE
Dès le démarrage, on sent que le réveil du monstre risque d'être brutal. La première accélération le prouve avec un 0 à 100 km/h abattu en moins de 4 secondes. Les 568 ch sont répartis sur 4 roues motrices, une transmission intégrale récupérée sur un SUV de la gamme au même titre que la boîte automatique, le freinage ultra-puissant aussi, est celui de la Nissan GTR et tout le reste (suspension, trains) a été déve¬loppé spécifiquement.
La voiture pousse très fort même si, pour soulager la boîte face à la puissance et le couple titanesque, les passages de rapports sont plus lents que la voiture le mériterait. La direction, n'est pas le système dit “By Wire” c'est-à-dire électronique et sans colonne, mais une direction classique installée, non sans mal, et à la hâte, afin de voir laquelle des deux ira le mieux à la voiture. En mettant la fermeté et le rayon de braquage de côté, cette Eau Rouge offre une extrême précision afin de placer parfaitement la voiture en courbe. Malgré les 4 roues motrices, on sent bien que les fortes charges de couple ont parfois du mal à passer sans provoquer de patinage et dans les conditions très sinueuses d'une piste particulièrement étroite et de rails de sécurité omniprésents tout au long du tracé, cette Q50 Eau Rouge est véritablement à prendre avec des pincettes. Mais l'agrément et la sportivité sont bien là même si le développement de la voiture n'est pas encore gelé.
Pour nous avoir laissés malmener ce prototype durant 5 longues heures, il est certain que les ingénieurs de chez Infiniti sont proches de la série. Même si le constructeur n'annonce pas officiellement de version de série et encore moins de date de lancement, vu l'avancée de cette sportive, l'aboutissement devrait être sur les routes dans l'année à venir. Contrairement à ses concurrentes, la Q50 Eau Rouge ne sera pas produite en très grand nombre et devrait plus simplement faire office de série limitée, incluant forcément un tarif très élitiste. Une future pièce à collectionner en somme…

GALERIE

FICHE TECHNIQUE

Modèle Infiniti Q50 Eau Rouge
Longueur 4.34 m
Largeur 1.84 m
Hauteur 1.43 m
Coffre 500 litres
Moteur V6 3.8 litres biturbo essence de 558 ch.
Couple maxi. 600 Nm
Conso moy. 0 l/100km
Emission en CO2 g/km
0 à 100 km/h 4 s
Vitesse maxi. 0 km/h (sur circuit)
Prix 0 €
Bonus écologique -1 €
Securité
Confort
Budget
Agrément
Sécurité routière n.c.