Actualités Dernières actualités
Essais auto
par

Essai exclusif : Maserati MC20

En mettant la Gran Turismo à la retraite, Maserati veut revenir avec un modèle sportif d’un nouveau genre proposé en coupé, cabriolet et en 100 % électrique.

Nous avons pris le volant de la version qui arrive en ce moment sur le marché, la MC20 essence

Seulement 2 ans ont été nécessaires pour créer la nouvelle supercar de Maserati. Car avec sa puissance, ce coupé 2 places est incontestablement une supercar : 630 ch. C'est la puissance que délivrait la MC12, ce véritable monstre de course doté d'une base technique et du moteur V12 de la Ferrari Enzo, rien que ça ! Sauf qu'avec la MC20, Maserati a développé un moteur 2 fois plus petit que le V12 datant de 2003 : un V6 3 litres biturbo ultra compact. Le but d'un tel moteur, c'est de pouvoir entrer dans sur une base qui serve également à un moteur électrique. Ce moteur, le Nettuno, c'est son nom de code, utilise une multitude d'éléments issus de la compétition. Il est développé et assemblé à Modène, au siège de Maserati, dans ce que l'on appelle une salle blanche où aucune poussière n'est admise et dont le process ne laisse la place à aucune erreur de montage. D'ailleurs, c'est tout le site de Modène qui s'est restructuré pour accueillir cette MC20. Un investissement global de 350 millions d'euros pour obtenir une toute nouvelle génération de sportive, mais aussi un site situé à quelques encablures du siège où les ingénieurs bénéficient d'un vrai simulateur permettant de récupérer en un temps record, un maximum de données, directement partagées avec le siège.

La MC20 est un imposant coupé dont le style semble assez futuriste

Et il faut le reconnaître, si elle n'offre pas toutes les rondeurs d'une Gran Turismo et se veut plutôt agressive et anguleuse, elle fait le job, elle impressionne. À bord, il faut reconnaître que cette stricte 2 places étonnera moins par sa présentation. Même en la bardant d'éléments en carbone (ce qui peut coûter très cher), l'intérieur est sportif certes, mais un peu trop minimaliste pour une voiture vendue 220 000 euros sans les options (oui, vous avez bien lu...). Il faut dire que nous sommes dans une vraie supercar dont le nouveau moteur délivre la bagatelle de 630 ch. De quoi vous envoyer à 100 km/h en moins de 2,9 secondes (croyez-nous, on le sent bien). Pour tenter de dompter cette nouvelle petite diva, nous avons eu la chance d'aller sur le circuit développement de Modène. Très bien équilibrée mais aussi très légère grâce à sa coque carbone sur laquelle sont greffés deux éléments en aluminium (pour les trains avant et arrière), notre MC20 bondit littéralement et s'autorise quelques dérobades facilement dosables dès l'instant où on ne fait pas n'importe quoi. 

Les points faibles ? 

Il y en a aussi mais pas assez important pour qu'on ne décide pas de craquer. Le son du moteur, quasiment inexistant face aux superbes V8 atmosphériques que l'on connaissait jusque-là. Le maintien en prise de courbe perfectible, mais aussi le tarif, finalement aussi élevé que ses deux « voisins » de la région que sont Ferrari et Lamborghini.

GALERIE

FICHE TECHNIQUE

Modèle MC20 V6 Nettuno
Longueur 4,67 m
Largeur 1,97 m
Hauteur 1,22 m
Coffre avant : 50 litres / arrière : 100 litres
Moteur V6 3,0 litres biturbo essence de 630 ch
Couple maxi. 730 Nm à 3 000 tr/mn
0 à 100 km/h 2,88 s
Vitesse maxi. 326 km/h (sur circuit)
Prix à partir de 220 000 €
Bilan écologique malus 30 000 €