Transports publics en Europe : encore des efforts à faire

Le transport public est une composante essentielle de la mobilité dans l'ensemble des grandes métropoles européennes. Encore faut-il qu'il soit assez attractif pour être pleinement utilisé, et bien souvent, les usagers se plaignent de leurs transports en commun.

Un test mené par 16 Automobile Clubs dans le cadre du programme Eurotest a permis de pointer les points forts et faibles des transports publics de 18 villes européennes, en se mettant à la place des usagers. Ce test s'est déroulé entre le 24 octobre et le 11 décembre 2009, à Amsterdam, Barcelone, Berne, Bruxelles, Budapest, Copenhague, Cologne, Francfort, Hambourg, Helsinki, Leipzig, Lisbonne, Ljubljana, Londres, Madrid, Munich, Oslo, Paris, Prague, Rome, Varsovie, Vienne et Zagreb.

Différents critères ont été pris en compte pour réaliser ce test : les temps de parcours (nombre de changements, temps d'attente,…), l'accessibilité (distance à parcourir, signalisation, proximité de parkings ou parcs à vélo,…), les informations avant et après le voyage (affichages, annonces, informations en ligne,…), les systèmes de billetterie et le coût du transport.

Le résultat est mitigé, car s'il existe un bon service de base dans la plupart des villes testées, des efforts restent encore à faire pour rendre les transports publics vraiment attractifs.

Les 23 villes ont reçu des notes allant de “très insuffisant” à “très bon” pour chaque catégorie testée, et une note finale qui a permis d'établir le classement.

Globalement, il en ressort un manque d'informations pour les usagers (affichages manquants, sites Internet peu pratiques,…), une accessibilité pas toujours bonne et des systèmes d'achats des billets peu compréhensibles, surtout pour les voyageurs occasionnels.

Au final, une seule ville, Munich, a réussi à se démarquer avec son transport public jugé « très bon », suivie par Helsinki et Vienne. A l'inverse, Zagreb se classe dernière avec des transports en commun jugés « très insuffisants ».

La ville de Paris s'en sort moyennement bien, arrivant 13e de ce classement.

Les résultats détaillés sont disponibles sur www.automobileclub.org.