Recommandations du CNSR : une agitation qui manque de fond pour l'Automobile Club Association

L'Automobile Club Association (ACA) réagit aux recommandations du Conseil National de la Sécurité Routière qui s'est réuni aujourd'hui.


Concernant l'expérimentation d'un abaissement de la vitesse à 80km/h, qui va être menée sur 3 tronçons, l'ACA s'interroge sur le choix des routes, auquel les structures représentant les usagers n'ont d'ailleurs pas été associées.

« Si expérimentation il doit y avoir, elle ne doit pas être faite à l'aveugle mais dans le cadre de la ‘juste vitesse', et s'appuyer sur des résultats d'audits préalables, pour permettre d'évaluer de manière parlante l'expérimentation.» souligne Didier Bollecker, Président de l'ACA.

« Bien au-delà des expérimentations, à la portée plus ou moins significative, il faut se donner les moyens d'un audit des infrastructures routières pour supprimer ou protéger les obstacles latéraux et mettre en place partout des limitations de vitesse cohérentes ! » propose Didier Bollecker.

Retrouver le site de l'Automobile Club Association sur la juste vitesse : moijv.com

Enfin, l'ACA déplore, dans cette agitation encore essentiellement focalisée sur le répressif, une grande absente dans le débat sécurité routière : la formation continue des conducteurs !

« Lutter efficacement et durablement contre l'insécurité routière suppose de se pencher enfin sur le sujet de la formation continue des conducteur en s'inspirant d'exemples de nos voisins européens qui fonctionnent ! En Autriche, les formations post-permis ont permis de réduire d'un tiers la mortalité des jeunes conducteurs, en quelques années seulement. » conclut Didier Bollecker.