L'Automobile Club Association publie les résultats du Budget ACA de l'Automobiliste ©

Comme chaque année, l'Automobile Club Association (ACA) publie les résultats du "Budget ACA de l'Automobiliste ©".
Photographie objective des dépenses annuelles moyennes de l'automobiliste français au cours de l'année précédente, cette étude a pour objectif d'observer l'évolution des comportements commerciaux et financiers des principaux "partenaires" de l'automobiliste (constructeurs, réparateurs, établissements de crédits, assureurs, pétroliers, percepteurs de taxes, etc...).

L'ACA a examiné le budget de deux voitures neuves de 2014: une Renault Clio essence et une Peugeot 308 diesel.

Face aux deux véhicules de référence, l'ACA a également examiné le budget d'un acquéreur de voiture "low cost" Dacia Logan Diesel ainsi que celui d'un automobiliste roulant à bord d'une Toyota Prius hybride (électrique + essence).

Cette année le Budget ACA de l'Automobiliste se préoccupe aussi des véhicules d'occasion, en collaboration avec l'Argus qui présente pour la toute première fois le portrait-robot de la voiture moyenne d'occasion.

Avertissement:
Cette année le mode de calcul des dépenses de carburant tient compte, non plus des chiffres de consommations donnés par les constructeurs qui sont établis « sur banc » mais des chiffres de consommations « réelles » des véhicules.
Cette année 2014 est donc une année de transition, pour estimer mieux encore ce que coûte vraiment un véhicule.


Toute l'étude sur : www.automobile-club.org/budget

Synthèse :

VEHICULE ESSENCE : RENAULT CLIO
(TCe 90 Energy Zen Eco2 5 portes 5 CV 90 chevaux 105g CO2 bonus neutre)

En 2014, le budget total de la Clio Essence atteint 5 881 € pour 8 225 km parcourus.
Chaque kilomètre a coûté 0.715 € à notre automobiliste essence.

La forte baisse de la mortalité routière en 2013, n'a pas impacté favorablement le coût de l'assurance qui continue d'augmenter (1.7%), tout comme l'entretien, à cause de la hausse du prix des pièces de rechange Renault (1.9%), de la main d'œuvre (3.2%) et des frais de peinture (3.8%).

Avec 7,6 litres (réels) aux 100 km, et une baisse de 3.4% du super 95 à la pompe, notre Clio Essence a consommé 625 litres pour un total de 928 €.

Plus d'un quart du budget de la Clio est consacré aux taxes (1 544€).

Son choix de l'essence est encore justifié, puisque c'est à partir de 9 500 km annuels que la Clio diesel comparable prendra l'avantage financièrement.

VEHICULE DIESEL : PEUGEOT 308
(1,6 litre HDI fap 5 portes 4CV 92 chevaux Access 95g CO2 bonus neutre)

En 2014, le budget total de la 308 Diesel atteint 8 126 € pour 15 477 km parcourus.
Chaque kilomètre a coûté 0.525 € à notre automobiliste diesel.

L'assurance est à la hausse (1.7%), tout comme l'entretien qui enregistre une faible progression des pièces de rechange Peugeot (0.21%) mais voit les frais de peinture et de main d'œuvre augmenter de plus de 3%.

Avec 5.2 litres (réels) aux 100 km, et une baisse de 4.8% du gazole à la pompe, notre Peugeot 308 a consommé 805 litres pour un total de 1 035 €.

Le propriétaire de la 308 a payé 1 977 € de taxes…1€ de taxe tous les 7 à 8 km.

VEHICULE "LOW COST" : DACIA LOGAN DIESEL
(1.5l dCi 75 éco2 4CV 75 chevaux 99g CO2 bonus neutre)

En 2014, le budget total d'une Dacia Logan atteint 4 732 € pour 8 225 km parcourus.
Chaque kilomètre a coûté 0.575 € à notre automobiliste « low cost ».

Cousine low cost de la Clio diesel, la Logan sans bonus affiche un prix neuf 36 % inférieur.
Construite en Roumanie, elle est entretenue en France à des prix de revient français et avec des pièces de rechange, dont les prix progressent (2,77%) plus que celles de Renault.

La Logan roule avec l'ancien moteur de la Clio, qui consomme 6 % de plus que celui de la Clio moderne.
Avec 5.2 litres (réels) aux 100 km, notre Dacia Logan a consommé 428 litres pour un total de 550 €.

Ses petits prix font qu'elle participe moins à l'effort fiscal, avec 1 168 € de taxes payées.
La Logan finit avec un budget inférieur de 20 % à celui de sa cousine, et avec le décalage d'une génération (de voiture) dans les prestations. Du neuf au prix de l'occasion.

VEHICULE HYBRIDE : TOYOTA PRIUS HYBRIDE
(136h Dynamic 17'moteur thermique 5CV 99 chevaux 92g CO2 bonus 2 384€)

En 2014, le budget total d'une Prius hybride atteint 8 575 € pour 15 477 km parcourus.
Chaque kilomètre a coûté 0.554 € à notre automobiliste hybride.

La Toyota, hybride et subventionnée, bénéficie d'un bonus qui fait baisser son prix catalogue, avec une valeur de la reprise au bout de 4 ans parmi les meilleures.

Avec une heure de main-d'œuvre 15 % plus élevée que la 308, et des pièces en augmentation (1,23 %), le propriétaire de la Prius, en tête sur le podium des voitures les plus fiables, paye 1 599 € d'entretien.

Avec 5 litres (réels) aux 100 km, et une baisse de 3.4% du super 95 à la pompe, la Prius a consommé 774 litres pour un total de 1 149 €.

Le propriétaire d'une Prius hybride paye 2 203 € de taxes, soit 1 € tous les 7 km.

Le budget de l'hybride est 5,5 % au-dessus de celui de la Peugeot 308. Sans le bonus, il aurait été de 16 % supérieur à celui de la 308.

COMPARAISON DES BUDGETS



L'AUTOMOBILISTE, UN CONTRIBUABLE GENEREUX
Pour la grande majorité des produits et services, dans 100 € d'achats, il y a 20 € de taxes mais ce montant peut grimper jusqu'à 26€ pour le budget automobile.

63 milliards d'euros : c'est le montant des taxes acquittées par les utilisateurs de véhicules, soit plus que l'impôt sur le revenu ou que l'impôt sur les sociétés.

Les taux de taxation de nos cinq voitures vont bien au-delà des 20% de référence en matière de consommation, puisqu'ils s'échelonnent de 29 % à 36 %.
Le gazole est taxé plus de 5 fois la TVA, et le super sans plomb près de 7 fois la TVA !

LE BUDGET VEHICULE ESSENCE DES REGIONS
La Lorraine enregistre encore le budget le moins élevé (5 415€) notamment grâce à un kilométrage annuel à moins de 7 000 km.
La région Provence-Côte d'Azur reste bonne dernière du classement (6 160€), avec des postes achat-reprise et assurance dans le rouge.
C'est en Ile-de-France que l'on roule le moins (6 049 km) mais où le prix au kilomètre coûte le plus cher à l'automobiliste (0.968€) avec des postes entretien et garage du véhicule onéreux.

LA ROUTE, SOURCE D'ACCIDENTS
En quarante ans, on est passé de 16 387 tués à 3 998 par an et pendant ce temps, le parc automobile a été multiplié par 2,75 (en passant de 13,7 à 37,7 millions de véhicules) et le trafic par 2,77 (de 202 à 561 milliards de km).
Il a fallu pour cela travailler sur la sécurité des véhicules, l'amélioration du réseau routier et le changement du comportement des conducteurs.
En 2014, le budget alloué à l'entretien des routes est tombé à 0.34 milliard d'euros (0.424 milliard en 2009).
Soit seulement 1% de l'énorme cagnotte de 34 milliards d'euros annuels générée par les taxes sur le carburant (TVA + TICPE + TVA sur la TICPE).

« Le parent pauvre de la sécurité, dans cette dernière décennie, est le réseau routier dans les domaines de l'entretien et de la modernisation. Privé de ses ressources, le réseau routier reste le plus gros obstacle à une baisse plus rapide du nombre des accidents ! » souligne Didier Bollecker, Président de l'Automobile Club Association.