BUDGET AUTO : L'Automobile Club Association dresse le palmarès des régions les plus économes !

L’Automobile Club Association (ACA) a récemment publié les résultats du « Budget ACA de l’Automobiliste© ». En 2013, le budget national moyen d’un véhicule roulant à l’essence s’élève à 5 705 € pour 8 900 km parcourus. Un budget qui selon la région peut varier de 5262 € à 5981 €.
 
L’ACA présente aujourd’hui le classement des régions les plus clémentes vis à vis du portefeuille des automobilistes roulant à l’essence.
 

 
La Lorraine, la Picardie et la Champagne-Ardenne, « championnes » du budget
Tout comme l’an passé, la Lorraine, la Picardie et la Champagne-Ardenne se partagent respectivement les trois premières places du podium avec un budget moyen de 341 € en dessous du budget national.
 
Aves des budgets de 5% inférieurs à la moyenne nationale, les régions Poitou-Charentes, Franche-Comté, Limousin et Bretagne conservent elles aussi leur rang de bons élèves. Notons toutefois que le Poitou-Charentes demeure la région la plus chère au niveau des péages et du kilométrage annuel mais la moins coûteuse en ce qui concerne l’entretien et le garage du véhicule ainsi que du prix au kilomètre.
 
Mention spéciale pour la région Bourgogne qui rejoint la huitième position de ce classement après avoir gagné 3 places, notamment grâce à une baisse de près de 11% du prix du carburant.
 
Les éternelles dernières
L’Ile-de-France, le Languedoc Roussillon, la région Rhône-Alpes et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur occupent, comme l’année dernière, les quatre dernières places.
 
Si la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, en bonne dernière, cumule les pires résultats en matière d’assurance et d’achat/reprise, la région Ile de France, bien qu’au-dessus du budget moyen national, apparaît comme étant la moins chère en termes de carburant, de péages et de kilométrage annuel. Malgré tout, l’entretien, le garage du véhicule ainsi que le prix au kilomètre restent les postes les plus chers au sein de cette dernière.
 
Comment expliquer une telle disparité ?
 
De nombreux facteurs - réglementaires ou économiques - peuvent varier en fonction des régions donnant ainsi un visage particulier à chaque budget régional. Par exemple, cette année les provençaux se sont vu facturer le budget moyen consacré à leur véhicule essence à 719 € de plus que leurs compatriotes Lorrains.
 
L’effet « main d’œuvre »
Les variations du prix de la main d’œuvre ont eu un effet sur les postes " entretien ", et au-delà, sur le classement de certaines régions.
 
Avec 3,5 % d’augmentation (alors que la moyenne nationale est à + 2,6 %), Midi-Pyrénées est passé de la 17ème à la 18 ème place et Aquitaine de la 13 ème à la 16 ème place. De son côté, Nord-Pas de Calais, avec seulement 1 % d’augmentation est remonté de la 14 ème à la 13 ème place.
 
L’effet « carburant »
Autre variation plus importante, apparue à la fin des calculs, le changement dû au Super. Cette année, le poste « carburant » a baissé dans toutes les régions, parce que la Clio 2013 a une consommation unitaire plus faible et parce que le prix du Super a diminué.
 
Les régions qui roulent le plus ont, de ce fait, comparativement plus économisé que les autres. Elles sont donc remontées dans le classement. C’est le cas de celles dont les automobilistes parcourent plus de 10 100 km cette année, comme la Bourgogne qui est remonté de la 11 ème à la 8 ème place, et de la Basse-Normandie qui est passé de la 16 ème à la 14 ème place, alors que Poitou-Charentes a conforté sa 4 ème place.
 

 
Dossier complet téléchargeable sur http://www.automobile-club.org/budget