Assemblée Générale de L'Automobile Club : un nouveau nom, une nouvelle force

L’Assemblée Générale de L’Automobile Club s’est tenue le jeudi 11 juin 2009 à LYON.

Cette Assemblée Générale a définitivement adopté le nom de la nouvelle entité née de la fusion avec la Fédération Française des Automobile Clubs, qui portera le nom de

« L'Automobile Club, Association Française des Automobilistes »

Cette nouvelle architecture de dimension nationale regroupe et représente les automobilistes et les usagers de la route et de la rue, et œuvre pour assurer mobilité et sécurité routière pour tous, y compris par la mise à disposition de services.

Le Président Didier BOLLECKER a rappelé les excellents résultats d'un partenariat tissé avec les Assurances du Crédit Mutuel qui proposent nos services à leurs assurés. Près de 100 000 nouveaux membres ont ainsi rejoint l’Automobile Club, qui compte aujourd’hui plus de 200 000 adhérents.

Membre de la Fédération Internationale de l’Automobile, qui regroupe 219 associations au niveau mondial, représentant plus de 100 millions de membres et leurs familles, L’Automobile Club relaie en France les campagnes mondiales de la FIA en matière de sécurité routière, telles que «Make Roads safe» (www.makeroadssafe.org), et participe à différents programmes tels que EUROTEST (www.eurotestmobility.com), EURONCAP (www.euroncap.com), EURORAP (www.eurorap.org)

Réunis à Copenhague en juin 2009, les Automobile Clubs ont élu le Président Didier BOLLECKER à l’Euroboard (Comité de Direction Européen) de la FIA, ainsi qu’à l’Advisory Board d’Arc Europe, structure opérationnelle internationale des Automobile Clubs en Europe.

Lors de l’Assemblée Générale, le Président BOLLECKER a évoqué la Déclaration adoptée le 4 juin 2009 à Copenhague, par les Automobile et Touring Clubs Européens, membres de la Fédération Internationale de l’Automobile, réunis au sein du Conseil Européen de la F.I.A. et qui représentent 34 millions d’automobilistes en Europe.

L’Assemblée Générale de L’Automobile Club a adopté à l’unanimité la « Déclaration de Copenhague sur la Sécurité Routière »; telle que figurant ci-dessous.