Annonce de Pierre Moscovici sur le prix des carburants : Pour l'Automobile Club Association : « La taxe flotte… mais pas dans le bon sens ! »

L’Automobile Club Association (ACA), principale organisation française de défense des automobilistes, réagit à l’annonce du gouvernement de mettre fin au dispositif provisoire contre le coût des prix du carburant et réitère sa demande de remise en place d’une TICPE flottante.

Le dispositif provisoire du gouvernement, avec une légère baisse des taxes, avait été décidé afin de donner le temps de la réflexion pour trouver un « dispositif pérenne ». En matière de « dispositif pérenne », les pouvoirs publics ont opté pour une taxe flottante, mais à priori elle ne flotte que vers le haut !

Le retrait du projet chèque carburant n’est donc pas étonnant dans la mesure, où dès le 5 avril 2011, l’Automobile Club Association estimait que «  le projet de chèque carburant est techniquement complexe et nécessite des discussions avec les industriels de la filière, voire avec les partenaires sociaux, (…) ».

Didier BOLLECKER, Président de L’Automobile Club Association, indique que « La volonté du gouvernement de vouloir ‘stimuler la concurrence’ sera certainement insuffisante pour lutter contre la cherté des prix à la pompe qui pénalisent en priorité les habitants des banlieues, des campagnes et des petites villes, et plus généralement les plus modestes d'entre nous, qui n'ont pas la chance de pouvoir habiter dans les quartiers centraux des grandes villes ».

Et de poursuivre « Il est nécessaire de conserver un coût acceptable à la mobilité. La remise en place d’un dispositif de stabilisation des prix (« TICPE flottante») est simple à mettre en œuvre et constituerait une mesure à la fois intelligente, populaire, sociale et favorable à la reprise économique ! »

Au-delà de la mise en œuvre d’un tel dispositif, l’Automobile Club Association maintient sa demande de suppression de la TVA pesant sur la TICPE.