La Boutique de l'ACA

LE MANS CLASSIC 2018
Le coffret collector

Retour sur la 9e édition de la course Le Mans Classic, qui a eu lieu les 6-7-8 juillet 2018.

De nombreux anniversaires ont été célébrés, à l’instar notamment du 40e anniversaire de la victoire d’Alpine aux 24 Heures du Mans ou encore du 70e anniversaire de la naissance de la Porsche 356.

Bonus : retrouvez du contenu en réalité augmentée : vidéos de la course, galeries photos, etc. en accès gratuit.

Le Mans Classic, c’est simple : il s’agit de convier les gentils collectionneurs à rassembler les voitures qui ont couru par le passé les 24 Heures du Mans, de les organiser par périodes, peut-être de courir un peu. Idée simple, idée gentille ! On imagine un beau musée en plein air… Après neuf éditions biennales, cela nous donne un événement mondial, le rassemblement géant de six-cents fauves grondants, rutilants, vrombissants, qui se livrent à des empoignades comme en leurs plus beaux jours.

Laurent Nivalle a tâché de coincer derrière son objectif ces taches de couleurs vertigineuses et il semble bien qu’il y est parvenu. Robert Puyal, qui a vu grandir l’événement depuis 2002, a essayé d’en capter l’esprit sans se laisser assourdir. Leur livre se lit comme un spectacle !

Editions ETAI ref 27614 - Présentation coffret prestige - 192 pages - 600 photos - Format 240 x 290 mm

En stock
89€
Prix adhérent ACA : 84€55
5% de remise sur ce produit en devenant adhérent.
Déjà adhérent : identifiez-vous
MANSCLASS tous les prix incluent la TVA.
Hors frais de port, sauf mention de gratuité ou d’inclusion.

Les auteurs :

Directeur artistique, photographe, mais aussi vidéaste, graphiste et par-dessus tout esthète, Laurent Nivalle a découvert dans Le Mans Classic une inépuisable réserve de couleurs, de formes, d’atmosphères et de mouvement. Le circuit, les paddocks, les parkings même sont pour lui comme un studio où le jour et la nuit des 24 Heures se chargent de régler la lumière ! Ce livre est d’abord le travail d’un passionné.

Amateur de voitures depuis bien avant le permis, Robert Puyal est devenu journaliste auto, le métier qui pouvait le rapprocher le plus du spectacle mécanique. Spectateur amoureux du Mans Classic depuis la toute première édition, en 2002, il s’est fait avec bonheur l’assistant attentif de Laurent dans sa propre découverte de cet événement d’une ampleur irremplaçable.