Actualités Dernières actualités
Conseils et astuces
par

En route pour les vacances

Comme lors de toutes les périodes estivales, des millions d’usagers de la route vont se rendre sur leur lieu de vacances, empruntant les routes françaises. Mais effectuer de longs trajets n’est pas anodin, nécessitant, outre la préparation de son itinéraire, à veiller à respecter certaines obligations pour garantir sa sécurité et celle des autres.

Comme lors de toutes les périodes estivales, des millions d'usagers de la route vont se rendre sur leur lieu de vacances, empruntant les routes françaises. Mais effectuer de longs trajets n'est pas anodin, nécessitant, outre la préparation de son itinéraire, à veiller à respecter certaines obligations pour garantir sa sécurité et celle des autres.

Le chargement du véhicule

Les vacances ne sauraient débuter sans la préparation des bagages. Pour autant, une fois les valises bouclées, savons-nous exactement comment bien les charger dans notre voiture ? Les dispositions légales imposent au conducteur de prendre toutes les précautions utiles afin que son chargement ne constitue une source de dommages ou de danger, un objet mal attaché pouvant devenir un dangereux projectile notamment en cas de freinage brusque. Si cette règle n'est pas respectée, outre le fait d'encourir une amende de 68 €, sachez qu'en cas de dommages à un tiers, celui-ci pourrait solliciter la réparation de son préjudice. Aussi, tout chargement débordant ou pouvant déborder du véhicule du fait des oscillations du transport, doit être solidement amarré. Sachez que si vous transportez des objets encombrants (planche à voile, vélos, etc..), ces objets peuvent dépasser à l'arrière mais jamais à l'avant. S'ils débordent à l'arrière de plus d'un mètre, ils doivent être dotés d'un fanion ou d'un dispositif type feu rouge, complété d'un élément réfléchissant si le trajet s'effectue de nuit ou par temps de brouillard. Par ailleurs, la longueur du chargement ne doit en aucun cas excéder 3 mètres, ni obstruer les éléments de signalisation du véhicule (feux, plaque d'immatriculation…). La largeur est, quant à elle, limitée à 2,55 mètres. Les chaînes, bâches et autres accessoires, qu'ils soient flottants ou mobiles, doivent être fixés au véhicule de sorte à ne pas dépasser ni traîner au sol. Enfin, rappelons que le chargement de votre véhicule ne doit pas excéder le PTAC (poids total autorisé en charge) mentionné sur votre certificat d'immatriculation.

L'adjonction d'une remorque

Selon la volumétrie des objets à emporter, certains automobilistes décident de tracter une remorque. Sachez que si vous deviez opter pour une telle solution, toute remorque de plus de 500 kg doit faire l'objet d'une immatriculation en Préfecture. En revanche, si son poids est inférieur, il conviendra d'apposer la même plaque d'immatriculation que le véhicule qui la tracte. Aussi votre permis B, et bien que le poids de la remorque soit supérieur à 750 kg, vous permettra de tracter une remorque si l'ensemble routier (voiture + remorque) ne dépasse pas 3,5 tonnes ou si celui-ci est inférieur à 4,250 tonnes, et si vous avez suivi une formation pratique de 7 heures codifiée B96.

Le voyage des enfants

Tous les occupants du véhicule, aussi bien ceux placés à l'avant qu'à l'arrière, doivent boucler leur ceinture de sécurité, dès lors que leur siège en est équipé. À défaut, une amende de 135 € est encourue, à laquelle une perte de 3 points s'ajoutera si cette infraction est commise par le conducteur. Rappelons qu'il appartient au conducteur de vérifier que les passagers de moins de 18 ans qu'il transporte, sont attachés. Les enfants de moins de 10 ans doivent être placés à l'arrière sauf si le véhicule ne comporte pas de sièges à l'arrière ou que ces derniers ne sont pas utilisables ou qu'ils ne sont pas équipés de ceinture de sécurité. Par ailleurs, ils doivent être transportés à l'aide de système de retenue adapté à leur morphologie, et seuls les dispositifs répondant à une homologation européenne sont autorisés.

Le transport des animaux de compagnie

Nombreuses sont les personnes qui souhaitent emmener leur compagnon sur leur lieu de vacances. Pour autant, sachez que sur un plan juridique, un animal doit solidement être arrimé au véhicule. Aussi, il ne doit jamais être placé à l'avant, et ce pour ne pas constituer de gêne du conducteur ni constituer un potentiel projectile en cas d'accident. Il convient de les placer sur la banquette arrière en ayant pris le soin d'apposer un fi let ou une grille de séparation entre la partie avant et arrière, système qu'il est recommandé de compléter par un dispositif de retenue type harnais. Pour les animaux de moindre taille, le transport en cage est recommandé, cage qu'il conviendra, pour des questions de sécurité, de fixer solidement pour empêcher qu'elle ne bouge dans l'habitable.

Contenu sponsorisé